Mot-clé : Miron (14)

samedi 2 juin 2001

115. poésie mon bivouac

favouritepoet.jpg

Tout un samedi à relire des poètes. Je ne connais pas deplus bienfaisante occupation. Noté quelques passages à conserver dans ce journal, des mots qui agissent comme des phares dans cette obscure clarté (pas mal l'oxymore de Corneille, n'est-il pas ?) qui me tombe dessus. Sur la rue, je marche et  […]

lire la suite »


samedi 23 juin 2001

131. je me souviens

lady claire

Vous pouvez me mâter, m'enfermer, me baillonner avec votre argent en chien de fusil avec vos polices et vos lois avec vos cliques et vos claques je vous réponds NON je vous garoche mes volées de copeaux de haine de désirs homicides je vous maganne je vous use je vous rends fou je vous désinvestis  […]

lire la suite »


dimanche 23 septembre 2001

204. l'automne fait son lit

L' automne est venu je me souviens presque encore on a préparé les niches pour les chiens pas vrai mais à moi, à mon amour, à mon mal gênants on ouvrit toutes grandes les portes pour dehors [Gaston Miron : Déclaration]


mardi 1 janvier 2002

13. mon bel amour

image avec neige pour 2002

sur la jetée de la nuit à tous ces matins j'irai prier et je saurai ma présente d'un voeu à l'azur ton mystère déchiré d'un espace rouge-gorge [gaston miron] L'année se lève encore, elle marche pieds nus dans la blancheur de l'aube. L'espace rempli de silence écarlate. J'entre à l'intérieur du  […]

lire la suite »


lundi 7 janvier 2002

18. script va-t-elle vraiment se métamorphoser en fourmi ? c'est ce que nous saurons au prochain épisode

les fourmi « pots-à-miel »

Jusque dans le bas côté des choses dans l'ombre la plus perdue à la frange dans l'ordinaire musique de nos pas à pas lorsque je rage butor de mauvaise foi lorsque ton silence me cravache farouche dans de grandes lévitations de bonheur et dans quelques grandes déchirures ainsi sommes-nous un couple  […]

lire la suite »


dimanche 2 juin 2002

133. un dimanche triste

favouritepoet.jpg

Le même jour, l'année dernière, je recopiais le verset VI des « Monologues de l'aliénation délirante ». L'idée était de l'apprendre par coeur et de le savoir toujours afin de redonner un peu de réalité à mes songes. Je n'ai pas oublié : c'est l'aube avec ses pétillements de branches par-devers  […]

lire la suite »


mardi 12 octobre 2004

271. à la dérision

il fait noir déjà trop noir et un bouquet de roses rouges posé sur le coin de mon bureau avec quelques lueurs des bougies dans la fenêtre

Je suis seul comme le vert de collines au loin je suis crotté et dégoûtant devant les portes les yeux crevés commes des oeufs pas beaux à voir et le corps écumant et fétide de souffrance Je n'ai pas eu de chance dans la baraque de vie je n'ai connu que de faux aveux de biais le pire je veux  […]

lire la suite »


Haut de page