Mot-clé - Gombrowicz

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 18 octobre 2001

226. j'ai enlevé ma robe noire

hibiscus rouge

Continuer. Tourner la page. Vivre. Depuis hier, assommée par la grippe. Pas l'anthrax ni la variole. Fiou ! Je m'enveloppe de trois épaisseurs de lainages et après je sors affronter le vent et l'orage. Combattre la chaleur et le feu intérieur par le froid de l'automne. Des sushis. Une conversation lire la suite


mardi 17 mai 2011

126. tranquillement

2011.05.16 : barrière avec bourgeons de vigne vierge

« Une voix intérieure m'ordonne : approche-toi le plus possible des sources de la honte. » W. Gombrowicz : Souvenirs de Pologne derrière la barrière, la ruelle mouillée, le flou Je pose les mots. Et je pèse mes mots. J'arpente un terrain miné, compliqué. Entre découvertes issues de mes rêves et lire la suite


mardi 15 mars 2016

29. mots croisés

Pendant que de sa grosse voix bourrue, le vieux Witold Gombrowicz m'ordonne : « approche-toi le plus possible des sources de la honte », je fais la sourde oreille. Je me souviens d'avoir lu, dans un livre de Vincent de Gaulejac, que la honte est proche parente de la culpabilité et de la colère ou de lire la suite


Haut de page