lundi 23 octobre 2000

du plaisir de me surprendre à jongler avec...

Hier dimanche, jour de repos généralisé, jour de lumière dorée et d'oubli, j'ai craqué pour trois poissons rouges dans un bocal en forme de bulle de verre. Au fond, des cailloux. Au milieu, un bouquet d'algues mouvantes. J'arrive à cette matinée du lundi matin le cerveau un peu embrumé d'avoir trop lire la suite


jeudi 10 mai 2001

94. quelques rêves à courtiser

cioran1.jpg

« Je rêve aux profondeurs de l' « Ungrund », fond antérieur aux corruptions du temps, et dont la solitude, supérieure à celle de Dieu, me séparerait à jamais de moi, de mes semblables, du langage de l'amour, de la prolixité qu'entraîne la curiosité pour autrui. » [Cioran : Au-delà du roman ] J'ai lire la suite


vendredi 11 mai 2001

95. exténuer ses obsessions

porcepic.gif

« A-t-on le droit d'exténuer ses propres obsessions, de les exploiter, de les ressasser sans merci ? » Je reprendrai ce matin la question de Cioran, notée hier, pour la tourner et retourner comme le jongleur avec ses balles de couleur. Je voudrai aussi coller sur cette page un papillon bleu. Simple lire la suite


jeudi 13 septembre 2001

194. on réfléchit toujours mieux la tête entre les mains

Mucha : The Twelve Months : November

En 1956 Cioran écrivait : L'Amérique se dresse devant le monde comme un néant impétueux, comme une fatalité sans substance. Rien ne la préparait à l'hégémonie; elle y tend pourtant, non sans quelques hésitations. À l'encontre des autres nations qui durent passer par toute une suite d'humiliations lire la suite


samedi 1 octobre 2005

116. de Cioran

Lu dans Le Crépuscule des pensées : On dirait que des milliers et des milliers de vies inconnues se suicident en moi, et que de leurs soupirs s'élève une extase sublime, que je ne suis rien d'autre qu'une voûte au-dessus des fins infinies... Si je pouvais m'éparpiller dans les éléments de la lire la suite


lundi 4 décembre 2006

et voici the chat

2006.12.04_chat1.jpg

Je suis revenue hier après-midi avec un chat. C'est l'un des fils de Lubie, issu de son avant-dernière portée, tigré comme le père, et beau comme la belle Lubie qui doit vivre comme une reine dans l'une des maisons en bas de la côte depuis qu'elle est partie. Le chat s'appelle Spike. J'ai envie de lire la suite


mercredi 6 décembre 2006

après the chat, ze souris :)

180px-Gheyn-muisje.png

Le chat s'adapte bien. Il ne mange pas beaucoup, il dort tout le temps ou presque. Il refuse toujours d'aller dehors. Je n'insiste pas. C'est un bon chat. J'essaie de lui faire passer la vilaine habitude de monter sur les tables, comptoirs et autres espaces qui ne sont pas pour lui. Quand je lui dis lire la suite


- page 1 de 3

Haut de page