18. sujets xxv à xxxix

Plus que deux jours avant la fin de 2014. J'ai encore un peu de temps devant moi pour épuiser mes 52 sujets. Et peut-être même en trouver 52 autres pour la prochaine année.

Mais il est encore beaucoup trop tôt pour penser à 2015. Chaque chose en son temps.

Après avoir réglé le problème des liens brisés et fait une belle mise à jour de Dotclear (de la version 2.6.4 à la 2.7.2), après avoir été interrompue dans ma lancée d'écriture de décembre pour régler des problèmes familiaux qui ne souffraient pas d'être reportés, je reprends allègement ma liste là où je l'avais laissée. Quitte à adopter le style le plus bref possible.

Sujet numéro xxv : prudence avec les adjectifs

Se méfier de la facilité, du déjà mâché, du ronflant, du lyrique, de la beauté et du prêt à livrer. J'aime bien l'archaïque. Le passé de mode, j'adore ! Mais... des adjectifs, il en faut.

Sujet numéro xxvi : relire Duras

C'est fait, le 2 décembre 2014. J'ai relu L'Amant, mon incontournable de décembre. Le reste, je le garde pour l'été 2015.

Sujet numéro xxvii : écrire une page blanche

Ce sujet là, je me le réserve pour un jour blanc. Un vrai. J'en ai pas eu en 2014, faut croire.

Sujet numéro xxviii : dessiner un chat noir

Quelle idée bizarre.

Je suis tout à fait incapable de dessiner un chat. Encore moins un noir. Il aurait l'air d'un cheval ou d'un ours. Et si je voulais dessiner un cheval ou un ours, ils auraient l'air d'un chat.

Tiens, ça me donne une idée. Sauf que c'est triché. J'ai pas le droit de changer de sujet.

Je renonce donc au dessin du chat noir. Mais pour Halloween, ça aurait été chic de mettre un beau chat noir dans le journal, en supposant qu'il n'ait pas le dos d'un cheval.

Sujet numéro xxix : ne jamais cesser de ne pas croire en dieux

Sujet reporté aux calendes grecques. Ou à la semaine des quatre jeudis.

Sujet numéro xxx : désencombrer mes tables d'écriture

Pas grand chose à raconter là-dessus.

Mes tables sont bien dégagées : la table bleue et ronde dans un coin du salon ; la grande table rectangulaire en bois de merisier dans la salle à manger ; la vieille table en pin blond dans ma chambre, face à la fenêtre, antiquité mal décapée qui fut longtemps la seule table à manger quand les enfants étaient petits ; et finalement la table d'ordinateur, la plupart du temps jonchée de livres et de carnets, dans mon bureau. Il y a donc quatre tables d'écriture dans cette maison. Et l'été, il y en a deux dehors.

Dégagement effectué en 2014, sir. Yes sir.

Pourtant, pour écrire, tout ce dont j'ai besoin c'est un crayon et du papier. Et puis le corps.

Sujet numéro xxxi : pique nique au bord de la rivière dans les herbes hautes

Est-ce que ça pique, un pique-nique ? Question que je ne m'étais jamais posée.

Sujet numéro xxxii : inventaire poétique

Relire Miron.

Sujet numéro xxxiii : le jour où Script découvrit la pénultième illusion

Relire Mallarmé.

Sujet numéro xxxiv : pourquoi les ateliers d'écriture m'ennuient

Parce que c'est ennuyant.

Et pour couper court à la redondance, autant regrouper ce sujet avec lii.iv et le suivant (xxxv)

Sujet numéro xxxv : liste de tout ce qui m'ennuie

Voir le sujet xxxiv

Sujet numéro xxxvi : coudre une petite robe noire

Pas le temps de coudre.

Sujet numéro xxxvii : cet été je ferai un jardin

Dans des pots et des caisses, sur la terrasse. Peut-être emprunter un coin de potager chez quelqu'un, à la campagne. Y aller une fois ou deux par semaine. Peut-être.

Sujet numéro xxxviii : délires gourmands

C'est quoi cette histoire ?

Sujet numéro xxxix : élever des poules

Vaste sujet que celui des poules. Y voir en 2015.

Haut de page