billet numéro 1850

Je me sens un peu confuse parce que j'ai écrit [et fait] plein de bêtises dans mon dernier billet.

La supposée page html du voyage en Italie était en format jpg et non en html. Enfin, elle l'était, mais j'en avais fait une copie d'écran en jpg. Je croyais qu'il fallait absolument une image pour que colorbox fonctionne. Erreur. J'avais très mal compris.

Bien évidemment, ce n'est pas la faute à la pizza. Elle était et demeure superbe et excellente. C'est ma préférée à moi aussi, la margherita.

Quoi qu'il en soit, j'ai repris en main l'expérimentation avec le plugin colorbox. En faisant comme si j'écrivais un vrai billet à la suite duquel un lecteur z m'aurait écrit un commentaire pour me demander de lui expliquer c'est quoi le Lorem Ipsum [arf, comme si ça se pouvait !]

Je lui aurais fort possiblement répondu ceci [Lisez pas ça, c'est en latin] :

Section 1.10.32 du « De Finibus Bonorum et Malorum » de Ciceron (45 av. J.-C.)

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur ?

Même pas vrai. Ce n'était que du remplissage pour gagner du temps [pardon].

Mais comme plus personne ne lit le latin, j'aurais eu l'idée [pour faire joli] de lui répondre avec un petit_texte_en_français.html dans une colorbox. OK.

Pour y arriver, j'aurais travaillé fort en notant les différentes étapes et surtout leur résultat dans un petit carnet de bord, que je n'hésite pas à recopier ici et qui va comme suit :

08h57 - Je patauge, je m'égare, je sèche. Enfin, à moitié. J'haïs tous ces codes que je ne comprends pas. Envie de les envoyer croupir au fond de la poubelle avec les mousses du tapis. Vivement un grand bol de café. Noir.

09h46 - Récapitulons. Dans la rubrique d'aide du plugin Colorbox 2.3, j'exécuterai strictement ce qui est écrit. Je ne recopie pas les codes ici. Trop indigeste et rébarbatif pour l'oeil.

Mais ça marche !

Sauf que la fenêtre est vraiment trop petite, l'image quasi invisible et les mots en dessous, illisibles. Alors j'ai donné une dimension maximale [100% en hauteur et en largeur] à la fenêtre. Pour voir la belle agapanthe rebaptisée test.jpg pour l'expérience, la pauvre petite, il faut cliquer sur le lien deux fois au moins :

html

Bizarre. J'aurais peut-être dû indiquer les dimensions de l'image dans la page html, mais il n'était pas demandé de le faire. Donc je continue. L'essentiel n'était-il pas de savoir que je peux lire des fichiers html dans la colorbox ? Yes.

13h34 - Je fabrique une nouvelle page html pleine de Lorem Ipsum, juste pour voir [et répondre à mon lecteur fictif, faudrait pas que je le laisse tomber en chemin celui-là].

Je la place dans le répertoire des médias et la colorbox affiche bien le html sur le billet, sauf que le texte s'étire sur une seule ligne [là, je me gratte la tête].

page html laide avec du joli lorem ipsum

J'ai pourtant suivi scrupuleusement et à la lettre toute la recette donnée dans la rubrique d'aide du colorbox. Décidé de dormir la dessus.

Lendemain matin, 10h06 - Je fais le test de validation du w3c : aucune erreur, sauf un peu pour les css de la colorbox. Le problème ne vient pas de ce côté-là.

Le plugin fonctionne très bien pour les images, et pour une page html avec un lien vers une image qui affiche une image. Mais ce n'est pas ça que je veux. Je veux afficher une vraie page de texte.

Pourquoi ma page html s'affiche-t-elle donc toujours avec du texte écrit sur une seule ligne ? J'ouvre textedit et je regarde mes codes de plus près. Malheur et pitié sur moi si je n'ai pas honte. Je n'avais mis aucun style, que du html, aucun doctype non plus, rien de rien. Mes deux paragraphes pouvaient bien chercher à s'étaler de tout leur long dans le navigateur, je n'avais mis que du contenu sans rien pour la présentation.

10h15 - J'ouvre textedit et j'écris les caractères, balises et valeurs qu'il faut pour que la page avec le Lorem Ipsum soit belle belle. C'est beau.

Fin du carnet. Retour à l'ici et maintenant de la vie :

Ceci est une vraie page html, édition manuelle par mes blanches mains avec du texte recopié du www, pour expliquer le Lorem Ipsum à mon gentil lecteur z fictif. Et pour bien montrer que ça fonctionne, le html dans la colorbox.

Ma jolie page html pour expliquer le Lorem Ipsum

Fallait simplement 1) avoir une page html bien écrite ; et 2) la transférer dans le gestionnaire de média, qui avec la dernière toute belle version 2.6 RC de Dotclear - nom de code Traviata, s'appelle « médiathèque ».

Haut de page