Pendant que je prépare mon Glossaire des « violets », je rencontre le violet dans toutes sortes de choses. D'abord, et ce qui commence fort et très bien mon mardi mercredi matin de janvier sous un ciel gris, j'ai vu et entendu le violet en musique [il y a même de la neige violette en haut de la colline]. Ça m'a fait tomber un peu plus dans le violet.

Coldplay : Violet Hill


La question qui se pose est : comment élaborer un Glossaire des « violets » qui soit intéressant, drôle, un peu obscène et tout à fait inutile ? Il ne s'agira pas simplement de dresser une liste des mots servant à nommer/identifier les violets, je veux aussi les présenter avec leurs origines, significations, références littéraires et autres. Quelque chose comme l'histoire de leurs vies de couleurs. Trop ambitieux comme projet ? Pourquoi pas ?

J'ai pensé visiter, en premier, le site le mieux documenté du web côté couleurs, l'incontournable pourpre.com. Depuis hier, impossible d'y accéder. Je bute sur une page blanche Forbidden : You don't have permission to access /chroma/dico.php on this server. C'est triste, il y avait une vraie mine d'or d'info. là-dedans. Bon ok, ils sont fermés ou en panne. Il me reste la bibliothèque, les dictionnaires et les encyclopédies.

Très envie de jeter un oeil dans les Études d'esthétique médiévale [Edgar de Bruyne, Brugge, 1946]. À la bibliothèque.

Et dans ce journal, noter au fur et à mesure l'avancement de la recherche violette. Ou y déposer carrément mes trouvailles. Live. Et sans trop vous endormir sur vos chaises, si possible. C'est ça.

Et si j'osais, je lancerais même un appel à chacune et chacun de mes amis/parents/ennemis/connaissances/ou même purs étrangers du web ou d'ailleurs. Quelque chose comme : « Prière de m'envoyer vos « violets » via la boîte à commentaires ou le formulaire de contact [le lien est dans la marge] ».