... et bien du bonheur, de la santé, des jours heureux, de l'affection, des jours paisibles, des nuits et des jours qui virevoltent et bardassent, des amis, des ennemis, des amants, des frères, des soeurs, des cousins, des cousines, des neveux, des nièces, des vieux mononcles et des matantes, des pères et des papis et des mamies et des mères, beaucoup d'enfants, des souvenirs à sortir des petites boîtes, des squelettes pour vider vos placards, sans oublier des voisins, des rencontres, du partage, des échanges, de l'argent et du temps, plein de nouvelles expériences, une belle place pour vivre, un village, une forêt, de la chaleur, du soleil, du vent, de la neige, des fleurs, un lac, la mer, un grand bateau avec des voiles, une nuée de lucioles [pour les voir, éteignez les lumières, bouh !], des livres tout plein ; et puis mangez bien [full gras et salé, beaucoup de chocolat, de bons alcools et des vins, de la bière à pisser partout et vous rouler par terre], dormez longtemps, siestez, faites l'amour - seule/seul ou avec elle/lui - le plus souvent possible [si vous aimez pas ça, faites-le pas -- gniark], quoi qu'il en soit, ne faites rien si ça vous chante, désobéissez, rebellez-vous, devenez trappeur ou braconnier, criez, chantez, prenez la porte, partez au bout du monde, enfin bref, je vous souhaite, ne serait-ce que l'espace d'un instant [et plus longtemps si vous aimez ça], de vous sentir aussi aimé, heureux, nu et repu qu'après votre première tétée les fesses à l'air sur le ventre de votre mère. Avec de la musique, c'est à peu près ça mes voeux pour la 12.

Bisous aux habitués et à tous ceux qui passeront par ici.