Pour le meilleur ou pour le pire. Je vous présente mon nouvel ordi.

La chanson. Le coup de l'enveloppe de courrier interne brune avec la cordelette rouge que j'entortille cinquante fois alentour des petits cercles, et les centaines de noms que j'ai mille fois graffitiés dessus. belles trouvailles. beau flash. Toutes ces enveloppes quand elles sont pleines de noms et vides de littérature grise à transporter, on en fait quoi ? Toujours rêvé de les collectionner pour en faire une sculpture géante plate et légère qui j'irais coller avec de la colle faite d'eau et de farine cuite sur des rochers en Gaspésie, aux Îles de la Madeleine, au Îles Caïmans et aux Îles Galapagos et sur toutes les autres Îsles avec des rochers escarpés et de oiseaux qui pondent des petits oeufs bleus picotés rose.

Sans chercher à me justifier, j'explique et justifie par le fait même et à mon insu ma folle dépense.

Argument 1. J'ai un deuil de bottines mallarméennes à faire et ce n'est pas rien ;
Argument 2. Je travaille bien. beaucoup. trop. souffert. Je l'ai mérité. le meilleur ;
Argument 3. J'en ai be.soin ;
Argument 4. Y'est beau. bon. capab. on le sait ;
Argument 5. La chanson. Fait craquer, mais c'est pas pour cette raison que... lui... et la la la la la la la... ;
Argument 6. Il est mince et je l'aime ;
Argument 7. Il n'est pas lourd. ne pèse pas. j'épouse sa légèreté qui m'apesantira. j'abolirai le mal au dos de traîner mon vieux portable de trois mille briques ;
Argument 8. Ça fait cent trois ans que j'en veux un.
Argument 9. Je l'aime. il sait qu'il me plaît. avec lui je peux faire. dire ce que je veux.
Argument 10. Mon mac c'est lui. pour le meilleur et pour le pire.
Argument 11. Je sais compter jusqu'à onze.

Emma Bovary, ne sortez pas de ce corps.


commentaires :

le 8 février 2008 à 17h15, jo a écrit :

bravo, et bienvenue au royaume des pommes… oui la chanson est affreusement sympa, marketing quand tu nous tiens… j'aime le mien d'amour tout pareil… dommage pour les bottines mallarméennes, mais nul doute que ce nouvel instrument ne te permette également de franchir des sept lieues et plus…
à te lire,
jo


le 8 février 2008 à 23h38, annie a répondu :

very interesting, douce dr jo.

en consentant au « deuil » [j'ai une réaction allergico-épidermique blanche et froide chaque fois que j'écris ce mot-là] de mes bottines mallarméennes j'ai gagné des bottes de sept lieues, le grand prix du marketing à la chanson affreusement sympa des pommes déjà mangées. e-stupéfiant. merci jo. merci aux lecteurs de ce journal. merci pa. merci man.

n.b. : penser à dire merci au chat botté la prochaine fois que j'irai acheter de la farine.

p.s. : et comme le disait mononcticoun : « gagner, c'est winner ».