et ce formulaire ? [suite et fin]

Au retour de mon interminable et fort jouissive pause, tout paraissait plus simple. J'ai suivi les instructions données par le cryptographe. À la lettre. Et c'était tellement bien expliqué que ça a fonctionné du premier coup. Quel bonheur. Les liens vers les sites en question [dûment pompés] sont sur la page d'hier.

On me pardonnera de ne pas les récrire. J'ai travaillé un peu plus longtemps pour insérer le formulaire dans la feuille de styles du journal [ou vice versa?]. Quoi qu'il en soit, ce fut un pur plaisir. Et non le moindre.

Trouvailles de dernière minute
Au bout du compte, je tire de précieuses conclusions et révérences de cette expérience. À partager avec mes vénérables, beautifouls [lire full of beauty en english, ou pas pires en kébékoua], séduisants, honorables, intelligents mais néanmoins adorables et concupiscents lecteurs. Disons plutôt des recommandations :

  • Installer, dans son serveur de mail, un système de filtres anti-spam super puissant avec des dents tout le tour de la tête. De type alligator.
  • Ne donner son adresse email à personne, encore moins aux soit disants « amis » du blog/blogue [communément appelé journal par les vieux de la vieille]. Surtout si t'as pas encore neuf ans d'âge mental.
  • Supprimer ou ne jamais utiliser la fonction « mailto » [sur ton site] menant vers une adresse email où tu n'as pas de temps à perdre à faire du ménage.
  • Changer d'adresse email tous les jours [comme de petite culotte, des fois que t'aurais un accident et que tu te retrouves à l'hôpital].
  • Coucher avec un ou une geek. Et en jouir.

Haut de page