2006.11.01_pommier.jpg

Réveil un peu moins passionnant qu'hier matin. Comme engourdie, j'ai dormi tard. Peu travaillé. Mais l'élément joyeux du jour fut le soleil. Et cette lune déjà grosse qui est apparue vers 16 heures. Les grosses faces de lune me font rire.

Comme l'auteure n'était pas en grande forme pour écrire, je l'ai amenée marcher dans la montagne. Moitié champs recouverts de longues herbes et graminées toutes sèches, moitié forêts, avec des sentiers et des clairières, des gros cailoux, des branches cassées mortes. On a pas trouvé de champignons, mais quelques vieux pommiers. Et des pommes tombées. J'ai cueilli des baies de genièvre.

J'ai découvert un nouveau chemin parmi les arbres et une grande clairière. Je suis en amour avec un vieux pommier totalement indifférent à mes charmes. Je l'ai photographié sous toutes ses coutures. Il n'a plus une seule feuille, mais encore des pommes d'un beau jaune doré que l'on dirait accrochées à lui comme des petites lanternes.