2006.10.30_pouledanslamire.jpg

Contente. J'ai réussi à croquer la poule malgré les vents encore assez violents qui lui soulevaient les plumes. Elle a passé presque toute la journée autour de la maison à gratter et picorer. Et moi à l'observer.

Quand je sortais, elle se sauvait à toutes pattes vers chez-elle. Mais pour la première fois depuis presque une semaine qu'elle vient par ici, elle m'a laissé l'observer derrière la fenêtre et même la photographier sans se sauver.

Petit problème : les photos prises derrière une vitre ne sont jamais très claires. Sauf une, un peu meilleure, que je conserverai en souvenir de ma poule. J'espère qu'elle reviendra demain.

Je me demande si les fouilles et festins de la poule autour des potagers et surtout des vignes, si les activités de cette galinacée en apparence très affamée seront néfastes à mes plantations. Je n'ai pas envie de la chasser, je commence juste à l'apprivoiser. On verra bien l'an prochain.

Elle est drôle cette poule, elle vit libre comme un vrai chat. Et puis peut-être que si je la laisse se promener par ici et manger tout ce qu'elle veut, peut-être qu'elle voudra un jour rester et devenir ma poule à moi.

Autre article à classer sous le thème « objets volants identifiés » : j'ai trouvé un nid d'oiseau tombé du grand sapin près de la remise. Un nid vide et tellement bien lissé par en dedans, on aurait envie de s'y coucher en rond pour dormir un peu. Ou pondre un petit oeuf. Le dessous du nid n'est pas plat, il se prolonge en une espèce de base en forme de cornet, comme le haut du pied d'une coupe à vin.