Décidé de m'offrir une journée Satie. Je laisse s'égrener paisibles les notes minimalistes et retentissantes du piano solo. Les Gnossiennes, Gymnopédies, Sarabandes, une Petite ouverture à danser, Six Pièces froides : Airs à faire fuir, Danses de travers, une Fête donnée par des chevaliers normands en l'honneur d'une jeune demoiselle, Quatre Ogives, les Sonneries de la Rose Croix, Neuf Danses gothiques : 1. À l'occasion d'une grande peine ; 2. Dans laquelle les Pères de la très véritable et très sainte-Église sont invoqués ; 3. En faveur d'un malheureux ; 4. À propos de Saint Bernard et de Sainte Lucie ; 5. Pour les pauvres Trépassés ; 6. Où il est question du pardon des injures reçues ; Par pitié pour les ivrognes, honteux, débauchés, imparfaits, désagréables, et faussaires en tous ; 8. En le haut honneur du vénéré Saint Michel, le gracieux archange ; 9. Après avoir obtenu la remise de ses fautes, le Je te veux pour chant et piano, Tendrement, valse chantée, Poudre d'or, La diva de l'Empire, L'enfance de Ko-Quo : Ne bois pas ton chocolat avec tes doigts ; Ne souffle pas dans tes oreilles ; Ne mets pas ta tête sous ton bras, Ce que dit la petite Princesse des Tulipes, la Valse du Chocolat aux Amandes, les Enfantillages pittoresques, Peccadilles importunes (extrait de « Enfantines ») : 1. Être jaloux de son camarade qui a une grosse tête ; 2. Lui manger sa tartine ; 3. Profiter de ce qu'il a des cors aux pieds, la Rêverie de « l'enfance de Pantagruel », les Préludes flasques pour un chien, les Embryons desséchés : 1. D'Holothurie ; 2. D'Edriophthalma ; De Podophthalma, les Croquis et agaceries d'un gros bonhomme en bois : 1. Tyrolienne turque ; 2. Danse maigre ; 3. EspaZaZa, Chapitres tournés en tous sens 1. Celle qui parle trop ; 2. Le Porteur de grosses pierres ; 3. Regret des Enfermés, Vieux séquins et vieilles cuirasses.

Erik Satie_Valadon

Chez le Marchand d'or, j'aperçois son ombre à la fenêtre, les larges rebords d'un chapeau noir un peu penché sur l'oeil, je fredonne une manière de petite valse à deux temps.

Pour le maître, j'installerai un banc d'hiver sur la terrasse, et je cuisinerai des petits pains de suif assaisonnés de graines et de fruits que je placerai dans un filet orange [un sac à oignons vide] et que j'accrocherai à un arbre pour attirer et surtout nourrir les pics, mésanges, sitelles, grimpereaux, troglodytes, merles, grives, moqueurs, étourneaux, parulines, orioles, quiscales, geais, carouges, juncos, roselins, sizerins et chardonnerets.

[L'image de Satie est de Suzanne Valadon, repiquée sur le site Musicologie.org. Pitié. Allez y faire un tour pour me faire pardonner.]