Mine de rien, je reste persuadée que nous avançons dans la bonne voie. Celle de la découverte et du partage. De la générosité. Merci encore de vos chaleureux messages, je n'ai pas encore écrit de réponses mais je le ferai.

Premier appel hier matin d'une de mes 4/5 psychanalystes. Première entrevue de « sélection » le jeudi 30 à 15h45. La personne devra être humaine, dégriffée, solide, hypersensible, absolument hystérique, et ne pas sentir le vieux cigare. Rien de moins. Et le sourire, la grande chaleur aussi. Simple. Pour le journal, les choses se compliquent un peu et je ne vais pas leur donner des numéros comme de vulgaires je sais pas quoi. Ni les nommer de leur nom propre, ce qui serait tout à fait hors de toute éthique [la mienne]. Donc, j'ai pseudonymisé mes candidates : la première à répondre à mon vibrant appel sera Joe, et les autres : Béa, Sue, Quinn et Lori [on dirait presque les noms des quatre filles du dr march, arf].

Eh oui, j'ai réhabilité la cinquième, celle à la vilaine voix, j'ai décidé de la rencontrer quand même en personne avant de me faire une opinion, je lui ai donc laissé un message tout à l'heure. Autre bonne nouvelle : l'air iodé salé du Saint-Laurent me faisant trop cruellement défaut, je repartirai dans la journée pour Kamouraska et j'y passerai le nouvel an dans la grande tranquillité. Après le rituel dodo, et ma rencontre avec Joe.

Et comme je n'aurai peut-être pas la chance de revenir écrire en ligne avant quelques jours, je vous souhaite de tout coeur le meilleur : la vie, la folie, et les mots [bis si vous voulez]. Sinon l'amour fou, mes meilleurs voeux. Et une glorieuse fin d'année 2004.