adoration

la Madeleine pénitente

Vous qui lisez cette page, qui que vous soyez : amis d'enfance, amis de folies, soeurs et frères et filles et fils de coeur et de sang, voisins, grands magiciens, amoureux, passants, étrangers, collègues, rencontres d'un soir [ou deux], éléphants roses, zèbres d'Afrique, ratons laveurs, girafes, loups des steppes, ours polaires, âmes perdues qui hantent ces lieux, papas et mamans, petits enfants et petits anges oubliés du ciel et de l'enfer, j'ouvre l'ordinateur cette nuit pour vous dire merci d'être là. Et pour vous communiquer mes meilleurs voeux : paix, peace, paz, salam, shalom.

Avec toute mon affection,

Annie Strohem

Haut de page