11. une question de mots

J'aime les dimanches. J'ai dormi comme un ange. Il faudrait que j'écrive une définition du mot ange. Pas celle du dictionnaire, non, j'ai envie d'une définition qui exprime ce que je sais de ce personnage aérien, ailé. Imaginaire.

Le dimanche j'aime porter du blanc et allumer des bougies en plein jour dès que je sors du lit. Je fais ça depuis que j'ai quinze ans et que j'ai arrêté d'aller à la messe.

Hasard ou coïncidence ? J'ai retrouvé le Lexique que j'ai écrit et puis laissé [oublié serait le terme plus juste] dans Le journal de Script. J'ai envie de le transporter dans ce cahier en continuant d'y écrire des mots, ceux de cette année et tous les mots qui ont été importants l'année dernière, et plus précisément depuis que j'ai arrêté d'y inscrire de nouveaux mots : cela doit bien remonter à l'été 2001. Eh oui, le dernier mot inscrit était Disjonction et c'est Jack qui me l'avait donné dans sa lettre du 6 juin.

La nuit dernière j'ai bien dormi comme si un ange avait veillé sur moi. Ce matin, un ami m'écrit et me demande si j'ai déjà vu des anges. Il dit que lui, non, pas encore, alors il attend et il regarde le ciel chaque matin. Il dit : « mais viennent-ils toujours du ciel ? » Je ne sais pas. Je ne crois pas aux vrais anges du ciel avec des plumes sur les ailes.

Avant de m'endormir, j'ai relu mon Lexique. Et puis j'ai « vu » cette évidence que je pourrais l'inclure en annexe au roman, puisque ce sont des thèmes qui s'y retrouvent tous. Ce sont ces mots qui me hantaient quand je l'ai écrit, et puis il s'en est rajouté plusieurs autres en cours d'écriture, que je n'ai pas mis dedans, et qui y attendent une place. Alors c'est décidé, le Lexique sera placé à la fin d'Épiphanie.

Haut de page