fleur_blanche.jpg

Trop peu de temps devant moi pour écrire toute un billet. Les mots du matin sont dans le cahier, manuscrits. Les minutes et les heures de cette journée s'écoulent trop lentement. Pourquoi je dis des fois que le temps n'existe pas ? Ça m'apprendra.

Aujourd'hui, malgré cette fleur, ce n'est pas un jour blanc. Pas un jour sans mots ni un jour de bla bla. C'est un jour heureux, plein; et malgré le travail qui me pèse un peu je me dis tant pis, à 17 heures je serai libre. Je suis libre pendant que je fais ce boulot, je laisse mon esprit vagabonder au loin, à l'autre bout de la ville, au-delà des mers.

J'apprends à jeter des mots sur le web quand j'ai de petits moments libres. Le temps n'est pas une contrainte. C'est peut-être juste une excuse, une justification commode quand on est pas prêt à se laisser écrire. Vivement ce soir, 17 heures.