Comme promis hier : une fleur de magnolia rose

magnolia_rose_peters.jpg

Aujoud'hui j'écris deux fois dans mon journal pour m'attacher davantage à des mots tristes que j'entends chanter dans mon oreille depuis le petit matin. Des mots tristes et amoureux comme un voile de soie rose. Des mots douloureux écrits par un homme trop triste que je ne peux pas protéger, consoler.

Un cadeau dominical, disait-il. Un cadeau enveloppé dans un nuage de vent, noué avec un long fil safran. Il a déposé le cadeau dans ma boîte aux lettres. Sur la carte, c'était écrit : « Attention, tristesse ».

J'ai ouvert, j'ai regardé. Je ne pouvais plus parler. Je suis sortie marcher dehors longtemps sur la rue et je l'ai vu : le magnolia rose de la rue Hutchison était en fleurs.