94. Je vous embrasse tendrement, ma tendre S

un_homme_et_une_femme_1966.jpg

Fredonner Girl, you'll be a woman soon après une autre journée magnifique qui croulait sous le soleil, c'est pas mal. Et lire une phrase. Une phrase si douce. Je lis des livres, loin de l'écran. Tout le monde a du talent et quelque chose de personnel et d'original à exprimer, sauf que c'est dur à mettre en mots.

L'autre jour, une femme qui ne savait plus écrire par suite d'une maladie a pris un crayon et elle m'a dessiné une petite poule. J'ai trouvé que cette petite poule-là était un fort beau texte, et elle l'a péniblement signé en tirant un peu la langue, sous l'effort. Je me demande si les gens tirent un peu la langue en tapant leur nom sur le clavier, parfois, après avoir dessiné une petite poule pour moi.

Noté ceci, de Brenda Ueland : « The only people you might suspect of not having talent are those who write very easily and glibly, and without inhibition or pain. »

Je ne connais personne [personnellement] qui ait une facilité époustouflante d'écrire. Mais je me dis que les gens pour qui c'est facile d'écrire doivent quand même avoir un peu de talent, sauf qu'ils n'ont pas le courage de briser leur coquille pour aller chercher ce qui est vrai et vivant au fond de la caverne.

J'écoute girl, you'll be a woman soon, de Neil Diamond, l'hymne à l'amour de Piaf, le coeur est un oiseau, de Richard Desjardins et comme à chaque fois, quand il crie à la fin : liberté, liberté, liberté, je frissonne et une larme coule. Comment faire pour libérer tous ceux qui sont enfermés, détruire tous les pièges ?

Surprenant. Google s'est emparé de mon journal. Je ne sais quoi penser de ce drôle de phénomène. En fin de compte je n'y comprends rien. Je tape le coeur est un oiseau et le premier titre à sortir est ma page 132 [été 2001]. C'est fou. Et totalement irrationnel. J'aime bien ce qui est irrationnel. Je ne sais pas si j'aime Google. Il y a tellement de choses là-dedans, et ce journal qui s'y retrouve cité partout. Et même les Carnets rouges, tiens. Les Carnets rouges est rendu dans Google.

La douleur des gens me fait mal comme si c'était la mienne. J'en parle un peu, ça fait du bien. Je me sens perdue comme une enfant devant la souffrance humaine. Girl, you'll be a woman soon

Haut de page