34. les gens n'aiment pas forcément Pink Floyd

fragment d'un calendrier solaire aztèque

Ce lundi de janvier plein de soleil m'a caressé les cheveux toute la journée. C'était plus le temps de jouer. Travailler, travailler. Les hélices de l'hélico tournaient, tournaient. C'était à rendre folle. Emily cry ? No, Emily play. See.

Attendez-moi, j'arrive. Ils me tendent une corde, je m'agrippe de toutes mes forces, et puis je m'abandonne, ils me grimpent jusqu'en haut. Ça se peut, s'abandonner en s'agrippant de toutes ses forces ? Je sais pas, mais j'essaie. M'agripper. Et en même temps m'abandonner. À quoi ?

De larges baies vitrées déshabillent l'immensité du ciel sur mon bureau encombré de paperasses toutes plus inutiles les unes que les autres. La bureaucratie s'est emparée du moindre mouvement, du plus petit geste humanitaire ou pas. Il faut tout noter, tout consigner sur papier. Seules les statistiques retiennent l'attention de l'informaticien de service noyé dans les marées salines qui montent dessous sa chemise ultramarine blue. Je passe.

Une collègue passe en se dandinant elle me dit : ça te dérange pas toute cette lumière ? Je lui fais mon plus large sourire en lui signifiant timidement que non, pas vraiment, ça va, la lumière me gêne pas trop, ça va, alors que tout au fond de moi ça crie merci lumière, merci soleil de m'éblouir, de m'aveugler, si vous étiez pas là, je serais déjà morte dans ce bureau gris à étudier des dossiers incompréhensiblement mal faits. Fiou, elle est partie sans fermer les stupides stores verticaux.

Pourtant il commence à faire chaud sous le cappuccino de 10:30 [avec du chocolat] et mes deux épaisseurs de lainage rose et blanc. Pas facile de vivre loin de Jack. Pour m'accrocher, pour continuer, je me répète : quatre jours il reste quatre jours et quelques rêves et demi plus tard je partirai. Je m'accroche.

Rebelle je suis. Rebelle, je me rebiffe. Je sors mes griffes. Il dit les gens n'aiment pas forcément Pink Floyd, nous si. Je suis si naîve parfois, c'est nul.

Je me trompais. Il y a des réalités qui m'échapperont toujours. Comme cette histoire de cacher la lumière avec des stores, je ne comprends pas. Je pense que tout le monde aime le flot rose génial et sublime qui roule et roule depuis que le monde est monde. À se rouler par terre, disait-il, pas plus tard qu'hier. Je roulerais bien avec toi sous la table mon amour mais ils ont oublié de mettre la longue nappe blanche. Ils nous colleraient un Warning. Tu écouteras Echoes ? OK.

23:08,
Il est 23 heures 08 à Montréal et Jack dort tout seul là-bas, la tête bien calée sur ses gros coussins bleu ciel dans le grand lit. Jack me manque. Bilan : Huit Echoes et dix See Emily play multipliés par sept. Pas mal pour un lundi soir.

Haut de page