Je n'ai pas retrouvé le mot perdu. Je ne le cherche plus. Il se cherchera sans moi. Je sais que le mot refera surface en temps et lieu.

Cependant, sans les chercher, et sans doute inspirée par le ciel étoilé d'hier soir, j'ai retrouvé ces mots de Kant sur un sentier du Mont-Royal :

Deux choses ne cessent de remplir mon coeur d'admiration et de respect, plus ma pensée s'y attache et s'y applique : le ciel étoilé au-dessus de ma tête et la loi morale en moi.

J'ai envie de me blottir parmi les étoiles, de me déguiser en petite planète blanche et de provoquer des cataclysmes en avalant la grosse planète rouge. Je me demande si les grosses planètes rouges goûtent le sorbet au cassis. C'est bon le sorbet au cassis quand il fait un gros soleil sur la neige qui tombe en avril.

La disjonction s'installe. J'aime bien la métaphysique. Je me demande si ça goûte le sorbet au cassis.