J'ai passé une partie de la nuit à écrire. Les Images défilent et attendent sagement leur tour. Le thé vert japonais doit y être pour quelque chose.

J'ai créé un nouveau blog pour mon portfolio. Pas fini. Reste à organiser le rangement [archives]. Chez blogger.com, on peut mettre les dates en français, sauf qu'ils persistent à écrire le jour après le mois, c'est délirant. Je me demande s'il existe un équivalent français à blogger... et comme je n'ai pas le temps de chercher en ce moment, je reste là. J'apprécie qu'ils aient trouvé les accents.

Je songe à trouver un espace bien à moi quelque part sur le web. Et puis avoir un nom de domaine point org ou point net. Le problème c'est de trouver un mot qui me plaise plus longtemps qu'un jour ou deux. J'avais eu un petit coup de foudre pour « scriptocentris » et puis maintenant, je sais pas, le mot a perdu de son charme et de sa magie. Et puis j'ai surtout besoin d'un endroit où regrouper mes projets. Et d'autres aussi qui sont en train de prendre forme.

Deux mots pour ce premier dimanche de décembre ? Espace. Liberté.

Et pour le reste, je passerai une partie de la journée à travailler. Lirai les journaux. Écouterai la radio. Quoi d'autre ? Ne pas oublier de manger. D'aller dehors un peu.

Ce matin, Joël Le Bigot diffusait l'un des airs d'Amélie Poulain. Cette musique a quelque chose d'hypnotique.


13h21 :
Rien fait depuis ce matin. Je n'ai avancé dans rien [Script exagère encore]. Plié des vêtements. Fait des recherches sur le www. Mangé des clémentines [joli nom pour un joueb]. Marylène parle d'Enluminer [coffre/29 novembre]. Je pense à Noël. Cela me fait rêver.

Pour le reste, le coeur n'y est pas. Je sors marcher.

Tiens, pour m'en remettre, je vais écouter une autre fois la musique de Yann Tiersen, le Fabuleux destin de qui, déjà ?