255. rêver debout

Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu des gens sans visage, tristes et trop sérieux. De tous âges. Ceux de l'indifférence et de la routine. Ceux du quotidien qui ne rêvent pas. Je me suis appliquée à savoir s'ils ont des rêves et si oui, à quoi ils peuvent bien rêver.

Aujourd'hui, je les ai vus et appris que la plupart aiment le cinéma, la campagne et la musique; et la lecture. Dans l'ordre ou dans le désordre. Souvent, la lecture vient en premier. Comme je les comprends.

Mais dans le domaine du rêve, ils manquent gravement d'imagination.

Je peux vous confier un secret ? Ce n'est pas vrai. Les gens rêvent, ils rêvent beaucoup. C'est dément ce qu'ils peuvent rêver. Et là, je ne parle pas de rêves nocturnes. Je parle des vrais rêves, de ceux qu'on ose jamais raconter à personne.

Mais vous raconter leurs rêves, pas question. Ils n'oseraient jamais. Il vous diront qu'ils rêvent de se marier cette année, de visiter tel pays ou de faire le tour du monde. Ou encore d'être heureux. Mais ce n'est pas un rêve, ça. C'est facile de se marier cette année ou de faire le tour du monde bien tranquille dans un voyage organisé par le clubmed_jesaispasquoi.com. Ou encore d'être heureux en faisant du cocooning et en tenant un journal online en plus, quel pied !

Les vrais rêves, c'est pas ça. Les vrais rêves, c'est ensemencer l'océan avec des cailloux en chocolat blanc un soir de pleine lune, déguisé en Petit Poucet. Les vrais rêves, c'est dormir dans les bras du monsieur qui coupe du bois sur la lune, ou encore de demander asile politique dans le fond d'une baignoire et d'y passer le reste de sa vie à chercher des paradiastoles de mer et des anadiploses passionnément romantiques. Les vrais rêves c'est, c'est...

Je ne sais pas ce que c'est les vrais rêves. Moi, tout ce que je rêve c'est d'amour et de paix et de vivre en ermite et d'avoir tout mon temps pour réfléchir, lire et écrire tout le temps. De préférence dans des châteaux, comme Rilke, mais en Espagne. Ou en tout cas quelque part en Europe. Avec don Quichotte.

Aujourd'hui, mon coeur est mort plusieurs fois. Il a pu renaître aussi souvent.

De minute en minute, je prends congé. Je me sens de plus en plus détachée de toutes les choses extérieures. Je rêve.

Haut de page