238. sur le blanc des draps

dragonfly_demoiselle

Une demoiselle noire se pose sur un drap blanc. Elle aime les contrastes, les positions extrêmes. Je l'ai déjà vue accrochée par le bout des pattes en haut d'une branche très fine. Elle s'installe n'importe où pour rêver. Sa vie est un art. Mais toute vie n'est-elle pas une forme d'art ?

Elle pose la tête sur le drap blanc et ses cheveux noirs y forment une tache sombre. Elle s'endort. Les murs de la chambre sont blancs. Dans son sommeil, elle parle mais personne ne l'entend. Tout ce qu'elle dit la nuit, personne n'est là pour l'entendre. Personne pour recueillir ses mots. Aucun témoin. Quand il est là il l'écoute et lui pose des questions.

Lui, il ouvre les yeux dans la nuit. Il dit qu'il dort. Son visage est blanc. Elle n'a qu'à le regarder et il ouvre les yeux. Elle lui demande, tu ne dors pas ? Il répond oui. Oui tu ne dors pas ou oui tu dors ? Pas un mot. Il la regarde. La nuit est noire. Elle ne comprend pas. Es-tu réveillé ? Ses yeux brillent comme des feux de Bengale. Il dit non, je dors, et pourtant il la regarde avec tendresse, il la surveille avec ses yeux ouverts en dormant. Jour et nuit, il veille sur elle.

Un jour il lui a dit, tout ce que tu fais c'est parce que je suis près de toi.

Un autre jour elle avait fait un mauvais rêve. Le rêve où elle s'enfonçait et que le sol était tout mou. Elle avait eu peur. Blanche comme un linge. Il l'avait mise dans la baignoire pleine de bulles. Il l'avait remise dans le lit. Il s'était assis dans le fauteuil et il était resté assis toute la nuit, à lire et à veiller sur elle. Dans le noir. Il n'arrête pas de dire qu'il dort la nuit. Elle pense qu'en réalité il ne dort jamais parce qu'il passe la nuit à veiller sur elle. Il veille sur son amour. Il est en devoir pour protéger l'amour. Il croit au devoir d'amour. Sur le blanc des draps.

Haut de page