etty_hillesum_nb.jpg

Une âme est un composé de feu et de cristal de roche. Austère et dure comme l'Ancien Testament, mais douce comme le geste délicat du bout de ses doigts lorsqu'il caressait, parfois, mes cils. [Etty Hillesum]

Livres. Un autre dimanche matin passé à bricoler, à rêver et à bouquiner. J'ai finalement trouvé deux livres que je cherchais depuis longtemps et aussi le livre qu'elle m'avait recommandé de lire au sujet de la peur. C'est le Journal d'Etty Hillesum, Une vie bouleversée. La lumière est dorée et tiède, aujourd'hui, dans les rues de Montréal. Il fait bon marcher et respirer l'air qui rafraîchit.

Aveu. J'ai encore fait un drôle de rêve. Il y avait un cratère qui poussait au milieu du salon. Oui, oui. J'avais mis des petites barrières tout autour pour baliser les alentours. Je me demandais si je risquais un alunissage dans mon cratère. Alors j'ai fait appel à des experts qui doivent venir dans la soirée pour faire des prélèvements et mesurer la teneur en dioxyde de soufre. Mais cela ne m'a pas empêchée de sortir dehors et de vaquer à mes occupations.

Tout d'abord, j'ai réparé l'éclairage déficient de certaines pièces où l'on ne voyait plus grand chose. Certaines ampoules étaient grillées. Fallait les changer, donc faire place à du neuf pour éclairer convenablement la maison. C'est comme hier soir : j'ai minuté mon temps pour que ma vie ne soit pas un long fleuve qui s'écoule tranquillement, mais quelque chose que je ne subis pas. Une façon pour moi d'agir en étant précise et coordonnée avec ce que je désire faire. Une façon de ne pas me laisser aller à ce qui me vient sur l'instant. Je me rends compte que ça peut être contre nature d'agir ainsi mais l'expérience est concluante. Je vois les choses sous un jour nouveau : je m'aperçois qu'ainsi je reste bien consciente de ce qui s'écoule et que le temps qui a filé je ne sais où, il y a quelques jours. Je le sens passer de manière plus physique. C'est nouveau pour moi. Ça éclaire d'une autre lueur ma façon de dormir ou de prendre un café. En haut de l'escabeau, j'ai pensé à tout ça en a peu près 60 Watts, oups, minutes.

L'âme. Jack a un ami qui s'est rendu compte, il y a peu, qu'il avait une âme. Ça lui a fait drôle, au premier abord. J'avoue ne pas avoir compris vraiment pourquoi il a eu cette révélation maintenant plutôt qu'à un autre moment. J'imagine que c'est arrivé tout seul parce qu'il avait décidé de toucher le fond et que le reste du monde s'est écarté pour le laisser faire. Il était comme son ami Marvin, à des millions d'années de tristesse. Il a eu un choc parce qu'on n'est jamais préparé à tomber dans le puits de l'introspection maladive. On ne pense pas qu'on puisse être meilleur, surtout pas le meilleur. On fait des rencontres dans les corridors sombres du Coeur-en-Or. Qui lui-même se pose un peu n'importe où, au gré des improbabilités. Après sa nuit d'alcool et sa chute solitaire, il m'a téléphoné. En pleine nuit. Il ne voulait pas franchir sa porte. J'ai parlé toute la nuit avec son âme au bout du fil. Ça fondait oui, ça fondait. Au coeur, ni or, liqueur d'âme. Du cristal de roche en ébullition porté à haute température, lorsque ses réacteurs soufflent le sol en fusion. L'alunissage fut parfait et j'ai pu lâcher le téléphone pour me replonger dans mon sommeil qui m'attendait bien sagement. Jack avait encore pris toute la place dans le lit.

J'ai pris le café de ce matin à la terrasse d'un Café. Je supportais pas l'image en chantier du salon. Je n'ai pas acheté le journal, je n'ai pas marché dans le vieux Port et finalement, à court d'idées, je n'ai pas été m'acheter de sandales noires. Non. J'ai acheté une pizza même si le vendeur me conseillait de ne pas le faire et de prendre un pan bagnat; une fois à la maison j'ai dû convaincre Jack que le fait de la réchauffer au micro-ondes ne prouve pas que cet objet soit magique. J'ai bien regardé à la loupe : il bourdonne, il éclaire et la pizza se met à chauffer. Et puis quand j'ai vu le girophare du micro-ondes j'ai eu l'illumination : je l'ai déplacé sur le chantier du salon. Ça fait kitsh mais j'assume.

_____________
[...Au fait, le coup de l'âme, de Marvin, le Coeur-en-Or et le reste... c'est inspiré du Guide du routard Galactique que j'ai lu cet après-midi, arf. C'est le troisième volet : « La vie, l'univers et le reste ». Miam. Je lis aussi Hillesum. La vie est belle.]