Warning, avertissement : ces photos sont peut-être érotiques...

table1.jpg

Aujourd'hui, j'ai mis un point d'honneur à essayer de savoir si les photos que j'ai faites de ma table peuvent être érotiques ou non.

Je suis montée sur toutes les chaises possibles pour trouver tous les angles imaginables, toutes les façons de photographier, re-photographier encore et encore. Ensuite, j'ai porté mes pellicules à développer et en une heure c'était bouclé. Pauv'tit-Loulou, qui ne peut pas se séparer de Jack & Script depuis notre visite à l'Hôtel de Ville, secoue la tête depuis ce matin : Tss.. Tss.. Lady A...

table.jpg

Où est l'art de la table ? Je mange, tu manges, il mange, et les sensations sont érotiques, point. La fourchette dessert rivets et mitre laiton se donne des airs pour faire bonne société, debout, là-bas, sur le dressoir authentiquement daté de 1583[héritage de mon arrière grand-mère Eugénie P.] Et en face, sur la photo au milieu de la table, se cache le couvert d'argent cadenassé dans la nef [ça, ça appartenait à ma grand-mère Géraldine B.] C'est la petite forteresse en bois qui sert de rangement, là ou Jeanne a mis ses yeux l'autre jour...1 Dans la nef, il y a des petites trappes. Si Jack était un couvert et qu'il habitait là, il pourrait me voir manger tous les jours, tantôt à l'est, tantôt à l'ouest, suivant mon humeur. Si Jack était un couvert archer, il pourrait tirer des flèches empoisonnées pour faire mourir ma nourriture, juste avant que je la dévore. Si Jack était un carabinier, il pourrait faire... mais... en fait, dans ma nef il n'y a que des couverts et aussi le sel et le poivre : ils s'embrassent.

miel3.jpg

22 heures sonnent. Le couvert est mis. Le pot de miel a réussi à prendre sa place, la meilleure. Je suis à table. Mes vêtements tombent sur le sol. Va-t'il me badigeonner de miel et me consommer sur place ? A-t-il l'étiquette pour se tenir à table ?

Il fait quasiment nuit. Je range les quelques vêtements qui me restent accrochés au corps dans la nef. Dieu m'arrive et me bascule dans l'oubli. Je sens ses mains qui donnent les dernières bénédictions à mes membres tremblants. J'offre ma gorge.

couens25.jpg

Il se saisit d'un couteau et il le fait glisser : son doigt m'effleure ostensiblement [what a nice word]. Il me porte encore des coups aiguisés. Je frôle une forme à force de trop vouloir m'accrocher. La situation me semble à l'instant sur le point d'être érotique.

Mais je me trompe : déplacée par l'espace et le temps qui me transpercent, me voilà ici. Je suis bercée par l'étreinte mortelle de l'anguille qui s'est laissé basculer. Roulons-nous ? Je ne sais plus.

Les choses érotiques étant ce qu'elles sont, Jack m'a dit : « Ma pauvre chérie, je sais que cette anguille a manqué aux règles de la plus élémentaire étiquette. Mais ce n'est pas sa faute, elle est toute disjointe et si ça se trouve, elle agonise sa disjonction sur les carreaux de céramique de la cuisine. Jeanne en fera un plat délicieux que nous dégusterons tout à l'heure. Et comme je t'aime, eh bien nous ferons un rituel en attendant, mais alors tout nus. Tu crois que ce sera érotique, tout nus? »

Aussitôt dit, ausitôt fait; d'une main agile, Jack a cliqué sur un URL secret et voilà ce qui apparut sur l'écran noir de mon érotisme éberlué :

POUR METTRE FIN AUX DISPUTES

Il n'est pas nécessaire que vous soyez directement lié aux conflits auxquels vous désirez mettre un terme.

Ingrédients/accessoires :
- les photos des personnes en dispute,
- un pot de miel,
- un ruban blanc.

RITUEL

Placez les photos des deux personnes dans le pot de miel, refermez-le bien et nouez-le avec le ruban blanc. Puis dites : Que (nommez le nom de la première personne) et (nommez le nom de la deuxième personne) oublient les frictions. Qu'ils se retrouvent et redécouvrent la paix. Qu'il en soit ainsi.

Disons qu'en lisant ces sornettes j'ai un peu déchanté et que j'ai dit à Jack : « Pourquoi ce rituel-là ? C'est pas érotique ça... »

Ouf. Il est parfois de ces phrases choc qui mettent du piquant au sel qui embrasse trop bien le poivre dans la nef de la grand-mère Géraldine. Et c'est juste après ça que mon Jack a eu l'idée lumineuse du siècle et qu'il s'écria, les bras au ciel :

« Mais, ma chère Script, le rituel, on peut l'améliorer : on prend un pot de miel de 500 litres et on se met tous les deux dedans... Miam miam miam. C'est pas érotique ça ? »

miel2.jpg

« Yes, my love. Bonne idée. Mais avant, faut qu'on s'attache les mains avec le ruban blanc, et après qu'on sera sortis du pot, mains toujours attachées, on se nettoiera mutuellement de tout le miel jusqu'à ce que ça ne colle plus. O.K. ? »

Érotiques, mes photos ?

____________
1.Nef : La nef fut très à la mode au Moyen-age, chacun avait la sienne, plus ou moins précieuse, on offrait des nefs aux souverains ou aux princes de passage dans une ville. Le centre de la table fut toujours l'objet de tous les soins. Longtemps, c'est la nef qui l'occupa. On l'appelait aussi cadenas, car elle était fermée à clé. Elle servait à ranger les ustensiles du couvert. Plus tard, on y disposa les condiments nécessaires au repas : poivre, sel, épices, moutarde, vinaigre, huile. Toujours en argent, parfois en or ou en vermeil, elle avait la forme d'une nef, d'où son nom, mais parfois aussi celle d'un meuble, d'une forteresse. Il lui arrivait de servir en même temps de coffret à musique ou à automate. La nef qui, selon Havard, avait un sens symbolique, par allusion à la forme même de l'église, aux nefs à reliques, contenait également les talismans, cornets de licornes, langues de serpent, dont les valets se servaient pour essayer les aliments. Les vivres suspects ou empoisonnés changeaient de couleurs ou bien des gouttes de sang en coulaient.