Miles Davis : Trumpet Player

Miles Davis peignait ? Je ne savais pas. Et il jouait très bien de la trompette aussi, mais ça, tout le monde le sait.

Tout Montréal est en plein festival du Jazz. Je voulais y aller dimanche soir et finalement il pleuvait et puis hier soir j'ai eu un empêchement : le mal de gorge. Alors c'est ce soir que je retrouverai le pur plaisir de descendre en ville et de tremper dans la foule qui se trémousse. Je ne reste jamais très longtemps sauf que je couvre une grande surface de terrain. J'écume.

Il y a des scènes partout, et il faut se promener un peu avant de trouver le bon spot et une fois trouvé, on doit s'y accrocher. J'aime pas tellement les foules très denses, alors le truc c'est de sortir tard. Ou d'acheter des billets pour un concert en salle. J'assiste à un ou deux spectacles et puis je remonte dans mon nid.

Script dit : je suis allée au Festival du Jazz hier soir. Je réponds : c'est le fun, tu as aimé ça ? Elle me fait : Non, 'y avait personne. Comment ça personne ? Elle dit : Ben, tu avais dit tard... alors j'ai pensé que 3 heures du matin ça serait encore mieux. Quoi ?? T'es pas allée en ville à cette heure-là? [Elle est encore dans les choux] !!!

Le joueur de trompette de Miles Davis est plus joli à cette adresse et je crois même que des tableaux et des affiches sont à vendre sur le site du festival : montrealjazzfest.com.

Par ailleurs, on me demande comment je vais.

Comment je vais ? Heureuse. Mais encore ? Hier matin je me suis réveillée avec un gros mal de gorge. Pendant la nuit, il avait fait 8o, c'est pas chaud, surtout quand la fenêtre est ouverte et que la couette décide de se sauver au pied du lit. Dimanche, j'ai attrapé la pluie en revenant de faire des courses. Morale de l'histoire : j'ai mis des chaussettes de laine et j'ai mangé une montagne de toasts avec de la confiture d'abricots miel-safran. Non, je n'ai pas pris de tisanus granolus. Hier soir je me suis couchée à 22 heures et ce matin, le mal de gorge s'est envolé. Merci docteur !

C'est le premier jour que j'écris mon journal seulement en php3. J'ai un peu la trouille. Avant, je le faisais avec Netscape Composer et je le mettais en ligne sur Sympatico; et ensuite je faisais le fichier ici et je le publiais sur Free.fr en croisant les doigts. La plupart du temps, j'avais une erreur sur une ligne. Alors je corrigeais jusqu'à ce que ça marche. Aujourd'hui, c'est beaucoup moins de travail, je ne fais qu'une seule version, celle-ci. Sauf que je suis un peu tendue, car je n'ai plus mon filet de protection. Si je fais une erreur, le premier lecteur à tomber sur la page la verra. Alors on sera patients : j'apprends. Et s'il y a une erreur, on se dira : that's life.