59. je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment la princesse perdit son mouchoir

Scrib3.JPG

J'ai si bien dormi cette nuit.  Déjà dix heures?  Et je m'endors encore.  À part écrire au sujet de cette peur qui me ronge, je n'ai plus rien à confier à ce journal.  Quand j'aurai terminé de raconter ce conte, je crois bien que je fermerai boutique.  D'ici là, il reste encore quelques épisodes.

On veut connaître la suite?  Oui?  Alors on racontera ce matin comment la princesse perdit son mouchoir avec les trois gouttes de sang de sa mère, la vieille reine :

La princesse fit de longs adieux à la mère, prit le mouchoir et le cacha dans son corsage, juste entre les seins.  Ensuite elle monta sur son cheval Falada, qui savait parler, pour aller rejoindre son fiancé, le beau prince du pays lointain.

Après quelques heures de route, elle ressentit une soif dévorante et dit à la servante :  « Descends et vas puiser de l'eau au ruisseau avec la coupe d'or que tu as emportée pour moi, j'ai tellement soif.  -  Si tu as soif, dit la servante, descends toi-même et bois.  Je ne veux pas être ta servante. » 
La princesse avait trop envie de boire pour discuter.  Comme en ce moment j'ai trop peur pour écrire autre chose qu'un remake de conte merveilleux dans ce journal.  Alors la princesse descendit de cheval, se pencha sur le ruisseau et but.  Comme elle ne put se servir de la coupe d'or, elle s'écria : « Ah mon Dieu! » et les trois gouttes de sang répondirent : « Si ta mère savait cela, son coeur se briserait en éclats. »  Humiliée et attristée, la princesse se releva sans dire un mot, remonta à cheval et reprit sa route en compagnie de la méchante servante.

Il faisait très chaud ce jour-là.  Et le soleil dardait fort ses rayons.  Si bien qu'après plusieurs autres kilomètres, la princesse eut encore soif.  En passant près d'une rivière, comme elle avait oublié les méchantes paroles de la servante, elle lui dit de nouveau : « Descends et donne-moi à boire dans ma coupe d'or.»  Mais l'autre lui répondit avec encore plus d'arrogance : « Si tu as soif, bois toute seule.  Je ne veux pas être ta servante. »  Alors la princesse, qui avait trop soif pour discuter, descendit de cheval.  Elle se coucha au bord de l'eau et se mit à pleurer en disant : « Ah mon Dieu! » et les trois gouttes de sang répondirent : «Si ta mère savait cela, son coeur se briserait en éclats.»  Alors la princesse se pencha sur l'onde et but.  Et tandis qu'elle buvait, le joli mouchoir brodé de myosotis au coeur d'or dans les coins avec les trois gouttes de sang de la vieille reine tomba dans la rivière et fut emporté par le courant, sans que la princesse s'en aperçoive.  Mais la méchante servante n'avait perdu aucun détail de la scène et s'en réjouit.  Elle se disait qu'enfin, elle tenait la princesse en son pouvoir car, ayant perdu les gouttes de sang, la femme était devenue faible et impuissante.

Quel sort attend la pauvre princesse?  La méchante servante m'a l'air capable de tout.  Serait-elle assez cruelle pour la tuer?  C'est ce que nous saurons au prochain épisode.

Script ne peut pas terminer le récit tout de suite.  Et moi, faut que j'aille dormir un peu.  D'autant plus que je suis déjà arrivée au bas de cette page. 

Haut de page