Bizarre que le souvenir de mes premières lessives à Montréal me revienne justement ce soir. Quand même. Et bizarre aussi, cette expression en titre.

Et si je ne retrouve pas à l'instant le fil de mon écriture, pourra-t-on en conclure que je suis out of order ?

Ça m'arrive de temps en temps de m'asseoir devant mon clavier et de constater que les mots refusent de se laisser écrire.  Pas qu'il n'y en ait pas.  Au contraire.  Ils sont trop nombreux à se bousculer dans ma tête.  Ils bourgeonnent, ils prolifèrent.  Congestion.  Bouchon de circulation.  Court-circuit.  Appelez ça comme vous voulez, ça n'y changera rien.  Je traverse l'une de ces pannes. 

Le contraire de la panne sèche est-il, par définition, une panne mouillée?  Et le contraire de l'angoisse de la page blanche, lui, serait-il le désir de la page noire ?

Parce que si je laissais aller le flot, on risquerait de se retrouver avec un joyeux fouillis sur les bras.  À n'y rien comprendre, encore une fois.  Tiens, voilà que ça commence à s'ordonner un peu, qu'une sorte de canal se fait.  Mais pas dans le bon sens.  Fuir dans le métalangage ne m'apporterait rien.  Ni à personne.  Je ne veux pas gaspiller cette page de mon journal à écrire des réflexions inutiles sur le foisonnement et l'incapacité d'écrire.  Un cerveau trop plein n'est-il pas tout aussi disfonctionnel qu'un cerveau vide ? 

Quand je suis arrivée à Montréal, les premiers temps, je faisais  ma lessive dans un Laundromat (laverie).   Quand une machine tombait en panne, ils prenaient un papier brun pour s'essuyer les mains et dessus ils écrivaient : Out of order.  Et ils plaçaient ce papier sur la machine à laver en question.  Comme je ne comprenais pas tellement l'anglais, je cherchais la signification de ces billets du côté de «order = ordre», puis de «out = dehors».  La machine est en dehors de l'ordre?  Ils ont donné ordre à la machine d'aller dehors ?  Personne autour pour me répondre.  Ceux qui s'occupent de l'ordre sont dehors ?  Je continuais mes variations sur ces deux mêmes thèmes.  Après mure réflexion, et surtout après avoir perdu des sous dans la machine, j'ai fini par piger...

Je pense que je vais aller faire un tour dehors, mettre un peu d'ordre dans mes pensées.