bruissements d'ailes

2001.01.21_Iris pumila

[10:15]Dimanche matin.  Diary time.  Réveil à 9 heures. Pleurs. Réveil à 4 heures du matin. Fous rires. Avant le sommeil il y avait eu le bain. La détente. Après il avait dormi. 

En pleine nuit, vers 2 heures, il fait tout pour ne pas la réveiller. Il se relève. Il écrit. Elle va le rejoindre à son bureau. Il croit que c'est de l'avoir dérangée dans le lit, démêlé son corps du sien. 

Ce n'était que le bruissement de ses ailes, dit-elle, juste les ailes. 

Toujours après 9 heures, marche et café. Tout va de travers, sans aucun désir. Retour. Misère. Une seule petite enveloppe. Elle n'est pas de Shâhriyâr.

Il me manquait un couple : Sand et Musset. L'absence est insupportable. Les états d'âme, éphémères.

Haut de page