Rupture, jour 4. Rien à signaler. Je préfère ne pas trop regarder à l'intérieur, de toute façon là-dedans ils peuvent bien se débrouiller sans moi un peu.

Sur la terrasse qui longe le côté ouest de la maison, mes tournesols sont en train de mourir avant même d'avoir pu donner leurs graines. J'ai décroché la boîte de bois dans laquelle je les avais semés et je l'ai installée entre les deux châssis de la vieille fenêtre, et ainsi, les fleurs presque toutes refermées se retrouveront dans une espèce de petite serre improvisée et avec la chaleur du soleil d'aujourd'hui, s'il persiste ce maigre soleil, il est possible qu'un peu de vie leur revienne. En faisant ces travaux je me suis fait mal aux mains et aux avant-bras, quelques écorchures mineures, rien de grave juste un peu de sang qui s'est vite coagulé et j'ai maintenant une succession de petits points rouge foncé là où la peau devient fine et trop blanche. Et ça pique un peu, je ne gratte pas.

Hier, j'ai commencé à m'activer un peu dans mes livres, ceux qui traitent du journal intime et d'autres dont j'ai déjà parlé ou cité des passages dans ces pages. J'ai préparé une manière de tableau [biblio] où je peux les répertorier afin d'y référer plus facilement ; et maintenant, dès que je mentionnerai une oeuvre en écrivant mon journal, clac, j'irai l'inscrire au tableau et je n'aurai pas à mentionner foule détails pour ne pas laisser trop de flou autour de mes livres. Quand je parle d'un livre, je déteste laisser son auteur dans le noir. Lui, je le vois toujours à côté du livre qu'il a écrit, comme dans son ombre. On pense souvent le contraire, que les oeuvres ne sont que l'ombre des écrivains que l'on rencontre en entrevue, que l'on questionne en long et en large sur leurs écrits, leur vie. Mais ce n'est pas ça, je crois plutôt que nous devenons les ombres des livres que nous écrivons et que ce sont les livres qui doivent être au premier plan. Il était plus que temps que je m'organise pour leur faire une petite vitrine, sinon je me serais ramassée avec un joyeux fouillis sur les bras. Et d'autres éraflures à soigner.

Aujourd'hui, je lis, et ferai de la soupe et d'autres choses à manger. Crème de poireaux, gigot d'agneau, compote de pommes, biscuits.