Merci de visiter mon journal, écrit et publié en direct sur le web depuis septembre 2000. Vous y trouverez à ce jour [le mardi 3 décembre 2013], plus de 1850 billets regroupés sous 11 volumes. Les premiers étant plus volumineux que les autres.

Classée avec lui dans les « inclassables », j'ai toujours refusé de définir ce journal, ou qu'on me le définisse ; désirant me préserver des idées toutes faites et me réserver la plus sauvage liberté possible à l'intérieur d'un «genre » qui n'en offre pourtant pas beaucoup [en tant que « cabanon hautement inflammable »]. On n'y découvrira rien de bien juteux sur moi, mes proches ou mes fréquentations légitimes ou pas. En ces lieux, on ne dévoile pas, on fouille.

Quoi qu'il en soit, il sera toujours plus facile de dire ce qu'il n'est pas : ni un blog, ni un journal intime au sens littéraire du terme, s'il en est. Je ne me suis pas pour autant gênée pour traiter ici et là de sujets intimes et personnels. Réalités ou fictions, si je pouvais départager tout cela simplement pour moi-même, je vous le dirais.

Même si je cherchais dans les débuts à noter mon quotidien de la façon la plus véridique et fidèle possible, au fur et à mesure et comme au scalpel, une certaine romantisation du processus s'est installée. Pas à mon insu, bien évidemment. J'ai tenté vainement de m'en extraire. Il s'agissait et s'agit de laisser libre cours à l'écrit. Le reste appartenant à mon cahier des charges qui s'est permis de contaminer mes quotidiennetés [le vlimeux].

La fréquence des publications a ralenti, je me dis tant pis. Des fois j'ai envie de m'en excuser, de me justifier, mais ça sert à quoi ? Après tout, avec 10 à 13 ans de vie internet, on a le droit de faire ce que l'on veut dans son journal, n'est-il pas ?

Voici donc mes fameux 11 Volumes, à feuilleter dans l'ordre ou dans le désordre. Avec bisous et gratitudes à vous qui lisez : sans votre présence discrète et aimante, ce journal ne pourrait s'envoler. Bonne lecture !

la chatte Lubie Bizouard : Cosi fan tutte profil de l'auteure merisier bout de grève à 3-pistoles Dubost : wwwdé cochonnet en fonte petit oiseau blessé