Vol. 5 : Palymbrosia

vendredi 17 décembre 2004

8. l'eau

Le soleil se lève cerclé de brume. Elle sort. L'air glacé la traverse, elle trébuche, enlève ses longues bottes et marche nu-pieds. La neige est douce et chaude. Pourquoi ne lui avait-on jamais dit que la neige est douce et si tendrement brûlante ? Elle se lave les joues et les mains dans la neige,  […]

lire la suite »


samedi 18 décembre 2004

9. au matin, le calme

neigeuse sur le rose du soir, le 16.12.2004

Extrait de Gilbert Langevin : Stress, V111 : Je suis un produit de votre fiasco une page brûlée de votre intimité j'ai du néant dans le sang et le futur noyé au préalable Je me fais crieur assez souvent pour une clef qui brille mais ne peux oublier que je représente l'écho d'un rendez-vous qui  […]

lire la suite »


mercredi 22 décembre 2004

10. lutin

le petit lutin du sapin, 22.12.2004

Rentrée de la campagne dans la presque tempête, les routes couvertes de poudreries, les tourbillons de neige folle et les grands vents qui faisaient tanguer la voiture comme un tout petit bateau sur la mer blanche. Je songe très sérieusement à préparer mon voyage à Yalta en mai. Pourquoi  […]

lire la suite »


samedi 25 décembre 2004

adoration

la Madeleine pénitente

Vous qui lisez cette page, qui que vous soyez : amis d'enfance, amis de folies, soeurs et frères et filles et fils de coeur et de sang, voisins, grands magiciens, amoureux, passants, étrangers, collègues, rencontres d'un soir [ou deux], éléphants roses, zèbres d'Afrique, ratons laveurs, girafes,  […]

lire la suite »


dimanche 26 décembre 2004

11. art poétique

Extrait de l'Art poétique, de Gaston Miron : dans un autre temps mon père est devenu du sol il s'avance en moi avec le goût du fils et des outils mon père, ma mère, vous saviez à vous deux nommer toutes choses sur la terre, ô mon père, ô ma mère j'entends votre paix se poser comme la neige... Le  […]

lire la suite »


lundi 27 décembre 2004

12. les loups de mes peurs

la Poésie_Mucha

Dormi de 18h30 hier soir jusqu'à presque 10 heures ce matin. Reçu des lettres [mails] fort touchantes et encourageantes. Je tiens à remercier publiquement ces personnes qui ont eu la grande générosité de m'écrire en privé, de m'ouvrir leur coeur. Cependant, je ne veux pas les citer ni les nommer.  […]

lire la suite »


mardi 28 décembre 2004

13. la vie, la folie, les mots

la Poésie_Mucha

Extrait d'une lettre de Freud à Arthur Schnitzler, le 14 mai 1922 : « Pourquoi, en vérité, durant toutes ces années, n'ai-je jamais cherché à vous fréquenter et à avoir avec vous une conversation ? » L'inconfort, puisque j'ai fait le choix de ne pas nommer souffrance le mal qui me ronge, s'est  […]

lire la suite »


Haut de page