Il faut afficher son malheur, gémir de temps en temps de manière audible, s'impatienter de manière visible : car si on laissait les autres s'apercevoir combien l'on est tranquille et heureux au fond de soi-même, malgré les douleurs et les privations, combien on les rendrait envieux et méchants ! —  […]