septembre 2005 (7)

dimanche 4 septembre 2005

109. de quelques projets fous

Herbe verte sous les pommiers

Le temps manque pour le journal. Et pas seulement pour le journal, le temps manque pour le cinéma, le ménage, les courses, le repassage, et le reste. J'ai repris la route je ne me souviens plus quel jour de la semaine passée pour descendre à Kamouraska, avec deux ou trois nouveaux projets sur les lire la suite


lundi 5 septembre 2005

110. foin de mer

foin de mer

Malade comme un chien. Passé la nuit sur la corde à linge. À moucher, renifler, tourner dans le lit, tousser, étouffer, bref c'est le retour en force des crises d'allergie. Si au moins j'avais un chum à empêcher de dormir. Page brève, donc. Juste pour dire que, comme promis hier, voici une des lire la suite


dimanche 18 septembre 2005

111. passiflore et autres passions

sureau_18.09.2005

Le petit arbuste déniché au marché Jean-Talon, ce printemps, je n'étais pas certaine si c'était un kiwi ou un sureau. Il a fleuri cette semaine. Pas de doute, ce sont des fleurs de sureau — rouge, noir ou blanc [la question restera sans réponse tant que je n'aurai pas vu les fruits]. Et la belle lire la suite


vendredi 23 septembre 2005

112. « Tout au fond du cimetière de Montmartre, une tombe porte un lierre, un aucuba et un sureau »

Découvert que Sambucus est le nom latin pour dire sureau. Pensé tout de suite à la Sambuca, même si je ne garde pas le souvenir d'en avoir jamais bu. Une petite recherche m'a permis d'apprendre que le mot n'est pas dans le dictionnaire, mais en fouillant sur l'Internet, j'ai pu confirmer mon lire la suite


samedi 24 septembre 2005

113. le jour ou le miellat fit son entrée dans le journal

Les personnes qui n'ont pas vu venir ma passion pour le miellat ne lisent pas ce journal. Dans le Littré, consulté en premier, rien trouvé. Et dans le Quillet datant de 1948, somptueux cadeau de Kevin V. du temps de ma courte lune de miel avec M.C., j'ai enfin la définition et en prime, une lire la suite


dimanche 25 septembre 2005

114. monsieur c.

Finalement monsieur c., l'agent immobilier, est passé hier en fin d'après-midi me faire signer, sur une feuille longue comme du papier de notaire, mais mince comme du papier de soie avec des écritures en noir et en bleu pour les titres, un passage ajouté qu'il a formulé comme suit : « en référence à lire la suite


mardi 27 septembre 2005

115. passiflora forever

Une troisième fleur ce matin. Quel parfum prenant. Ma voisine repeint sa galerie, et je lui raconte les petits chats de Lubie, la chatte qui a accouché une deuxième fois cette année ; c'était le 11 septembre 2005 en pleine nuit, entre minuit et quatre heures du matin, elle a eu quatre beaux petits lire la suite


Haut de page