janvier 2005 (8)

lundi 3 janvier 2005

15.cacophonies

femmeaufleuve

Je suis l'autre, je suis vous, le je d'un berceau vide, un gros roman avorté de neuf cent douze pages sans compter les belles pages l'introduction et l'épilogue, toute une histoire perdue dans le mauvais côté des choses, de la littérature en pure perte, quatre cent soixante-huit jours et treize  […]

lire la suite »


jeudi 6 janvier 2005

16. le bon côté des choses

femmeaufleuve

Extrait de Recours didactique, de Gaston Miron : Toi mon amour tu te tiens droite dans ces jours nous nous aimons d'une force égale à ce qui nous sépare la rance odeur de métal et d'intérêts croulants Tu sais que je peux revenir et rester près de toi ce n'est pas le sang, ou l'anarchie ou la guerre  […]

lire la suite »


samedi 8 janvier 2005

17. le bon côté des choses [suite]

2005.01.08_fleuvedeglace

J'ai enfin réussi à me remettre au travail. Le journal se ressentira peut-être un peu de mon nouvel état fragmenté, tourné vers l'intérieur et à la fois buvant le monde et ses tragiques souffrances et beautés à grandes gorgées, en la plus que jamais fragile possession de mes forces vives.  […]

lire la suite »


dimanche 16 janvier 2005

18. mais non

le soleil du 3 janvier 2005,

Mais non je n'ai pas laissé tomber le journal. Ne suis pas partie à la chasse non plus. Et je n'ai pas perdu mes chères muses enchanteresses qui ne se laisseront pas museler si facilement. Mais non [bis], je n'ai pas attrapé la maladie du blogue ou un méchant virus qui empêche d'écrire. Je ne suis  […]

lire la suite »


lundi 17 janvier 2005

19. écrire

le soleil du 3 janvier 2005,

Existe-t-il des réveille-matin qui, en guise de sonnerie, poussent le chant du coq ? Si oui, j'aimerais bien en avoir un. Je me suis encore une fois levée très tôt avec des milliers de petites choses à faire. Presque dix heures, et ça attend, ça attendra l'après-midi. Deuxième et dernier café tout  […]

lire la suite »


mardi 18 janvier 2005

20. fleurs de givre

2005.01.18_fleurs de givre à la fenêtre

Extrait de Frisson d'hiver, v.4 et 5 : Quand le givre qui s'éternise Hivernalement s'harmonise Aux vieilles glaces de Venise, Gretchen ! Et que nos deux gros chats persans Montrent des yeux reconnaissants Près de l'âtre aux feux bruissants, Gretchen ! [Émile Nelligan] Les fenêtres du bureau et celle  […]

lire la suite »


jeudi 20 janvier 2005

21. jour blanc

2005.01.19_givre et ciel

Extrait de Héloïse et Abélard, vers la fin : Alors la laiterie céleste s'exalte. La nausée lui vient. Sa chair en lui tourne son limon plein d'écailles, il se sent les poils durs, le ventre barré, il sent sa queue qui devient liquide. La nuit se dresse semée d'aiguilles et voici que d'un coup de  […]

lire la suite »


mercredi 26 janvier 2005

22. spleen

Extrait de Héloïse et Abélard, toujours vers la fin : Alors la laiterie céleste s'exalte. La nausée lui vient. Sa chair en lui tourne son limon plein d'écailles, il se sent les poils durs, le ventre barré, il sent sa queue qui devient liquide. La nuit se dresse semée d'aiguilles et voici que d'un  […]

lire la suite »


Haut de page