décembre 2004 (18)

mercredi 1 décembre 2004

290. ici

laurier rose et première neige, le 1er décembre 2004

Ici le silence blanc. Une vraie de vraie première neige qui donne envie de danser et sauter de joie, lourde à faire courber l'échine et les branches du laurier rose resté sur la terrasse depuis le mois d'avril. Il ne semble pas avoir gelé ni souffert du froid, et il a même fait de nouvelles pousses.  […]

lire la suite »


jeudi 2 décembre 2004

291. xue

xue : neige

Heureuse par la neige et son grand silence blanc, et ça continue, mais il ne neige plus, c'est plutôt le beau soleil avec des nuages d'argent. Reçu un email tout enveloppé de magie et d'images avec ces mots: « Neige se dit Xue en chinois (prononcer chué). » Merci monsieur chinois. Aveu : j'ai bien  […]

lire la suite »


jeudi 9 décembre 2004

1. le prix à payer

Vermeer : La jeune fille à la perle

Revu hier soir pour la deuxième fois La jeune fille à la perle, un film de Peter Webber, inspiré du tableau, et muse du lancement de ce cinquième cahier. Liens à conserver pour une recherche sur le peintre Johannes Vermeer [1632-1675] :my studios.com Dans la pile de livres à lire ou relire cette  […]

lire la suite »


samedi 11 décembre 2004

2. oratorio

couleurs du soir, le 11 décembre 2004

Toute la journée, J. S. Bach et L'Oratorio de Noël, bwv 248, enregistré au Festetich Castle de Budapest du 15 au 30 juin 1992. Un petit coffret de 3 cd, publié sur étiquette Naxos la même année. J'avoue un faible pour les Oratorios, et pour celui-ci, je craque à chaque fois que je choisis de  […]

lire la suite »


dimanche 12 décembre 2004

3. buée

fenêtre du matin, le 12 décembre 2004

Sallenave, D. : Le don des morts, au sujet de la quête du sens. Quête interminable, toujours reprise, toujours suspendue : la littérature n'y apporte pas de réponse, mais seulement le déploiement, infini, interminé, de la question. [...] La littérature n'est pas la science. Il n'y a pas de progrès  […]

lire la suite »


lundi 13 décembre 2004

4. faits d'hiver

jour violet, le 14 décembre 2004

Train du souvenir et des nostalgiques tendresses de l'enfance adolescente emmaillotées d'insouciance heureuse. Françoise Hardy : Soleil, Des ronds dans l'eau, Le temps des copains [celle-là quand on l'écoute bien, les paroles sont terribles, presque aussi magnifiques que le Capri c'est fini chanté  […]

lire la suite »


mardi 14 décembre 2004

5. nocturne

glaçons sur le toit, le 14 décembre 2004

Dru le corps craquant le coeur ahan le jour les poings dedans je défends ma peau rien que ça ma peau de peau c'est bien assez il me semble pour commencer allez-voir après après le jour garantie je bêle à mort [Gaston Miron : L'homme rapaillé, « Self-defence »] Je traverse une période un peu sombre  […]

lire la suite »


mercredi 15 décembre 2004

6. ma tanière

Willy Aractingi : illustration de la fable de Lafontaine, Le loup et le renard

Aujourd'hui c'est mon anniversaire et il est tard, et il ne me reste plus beaucoup d'énergies pour ce journal. Avant d'aller dormir et au lieu de vous raconter le grand dîner avec ma famille et les bougies sur le gâteau et les bons bisous et cadeaux que j'ai reçus à profusion, je vous parlerai de  […]

lire la suite »


jeudi 16 décembre 2004

7. la route

Aussitôt levée, j'ai mis les derniers objets indispensables et inutiles dans mes bagages et j'ai tiré sur le zipper de mon grand sac de cuir rouge sang de boeuf. Un peu comme on zapperait sur la dernière page d'un blog adulé mais fini à l'os à force d'avoir trop tiré sur l'élastique des fausses mais  […]

lire la suite »


vendredi 17 décembre 2004

8. l'eau

Le soleil se lève cerclé de brume. Elle sort. L'air glacé la traverse, elle trébuche, enlève ses longues bottes et marche nu-pieds. La neige est douce et chaude. Pourquoi ne lui avait-on jamais dit que la neige est douce et si tendrement brûlante ? Elle se lave les joues et les mains dans la neige,  […]

lire la suite »


samedi 18 décembre 2004

9. au matin, le calme

neigeuse sur le rose du soir, le 16.12.2004

Extrait de Gilbert Langevin : Stress, V111 : Je suis un produit de votre fiasco une page brûlée de votre intimité j'ai du néant dans le sang et le futur noyé au préalable Je me fais crieur assez souvent pour une clef qui brille mais ne peux oublier que je représente l'écho d'un rendez-vous qui  […]

lire la suite »


mercredi 22 décembre 2004

10. lutin

le petit lutin du sapin, 22.12.2004

Rentrée de la campagne dans la presque tempête, les routes couvertes de poudreries, les tourbillons de neige folle et les grands vents qui faisaient tanguer la voiture comme un tout petit bateau sur la mer blanche. Je songe très sérieusement à préparer mon voyage à Yalta en mai. Pourquoi  […]

lire la suite »


samedi 25 décembre 2004

adoration

la Madeleine pénitente

Vous qui lisez cette page, qui que vous soyez : amis d'enfance, amis de folies, soeurs et frères et filles et fils de coeur et de sang, voisins, grands magiciens, amoureux, passants, étrangers, collègues, rencontres d'un soir [ou deux], éléphants roses, zèbres d'Afrique, ratons laveurs, girafes,  […]

lire la suite »


dimanche 26 décembre 2004

11. art poétique

Extrait de l'Art poétique, de Gaston Miron : dans un autre temps mon père est devenu du sol il s'avance en moi avec le goût du fils et des outils mon père, ma mère, vous saviez à vous deux nommer toutes choses sur la terre, ô mon père, ô ma mère j'entends votre paix se poser comme la neige... Le  […]

lire la suite »


lundi 27 décembre 2004

12. les loups de mes peurs

la Poésie_Mucha

Dormi de 18h30 hier soir jusqu'à presque 10 heures ce matin. Reçu des lettres [mails] fort touchantes et encourageantes. Je tiens à remercier publiquement ces personnes qui ont eu la grande générosité de m'écrire en privé, de m'ouvrir leur coeur. Cependant, je ne veux pas les citer ni les nommer.  […]

lire la suite »


mardi 28 décembre 2004

13. la vie, la folie, les mots

la Poésie_Mucha

Extrait d'une lettre de Freud à Arthur Schnitzler, le 14 mai 1922 : « Pourquoi, en vérité, durant toutes ces années, n'ai-je jamais cherché à vous fréquenter et à avoir avec vous une conversation ? » L'inconfort, puisque j'ai fait le choix de ne pas nommer souffrance le mal qui me ronge, s'est  […]

lire la suite »


jeudi 30 décembre 2004

14. la vie, la folie, les mots [bis]

Mine de rien, je reste persuadée que nous avançons dans la bonne voie. Celle de la découverte et du partage. De la générosité. Merci encore de vos chaleureux messages, je n'ai pas encore écrit de réponses mais je le ferai. Premier appel hier matin d'une de mes 4/5 psychanalystes. Première entrevue  […]

lire la suite »


Haut de page