mars 2002 (27)

vendredi 1 mars 2002

52. papillons roses

Au Jardin botanique de Montréal, il y a un chercheur un peu timbré qui élève des papillons. Il achète des tas de chrysalides et il les classe sur des feuilles, bien rangées. Puis il entoure les cocons ronds avec de petits rubans qu'il fixe avec un point de colle. Tac. Il les place tous la tête en  […]

lire la suite »


mardi 5 mars 2002

55. j'ai acheté des fleurs (rouges) et de la confiture de griottes, dit-elle

    « J'étais dans l'état d'un chien tirant sur la laisse. [...] » Une fois revenue, seule, à Paris, je n'essayais plus de tirer sur la laisse. J'ai téléphoné à L., traversé la ville en marchant dans la pluie et puis je me suis couchée au fond du lit de la chambre d'Hôtel, rue des Archives, et j'ai  […]

lire la suite »


jeudi 7 mars 2002

56. C'est bon des fraises avec de la crème et beaucoup de sucre. Blanc.

violette sauvage

La violette sauvage [Viola riviniana] est une fleur rouge et sauvage. Couleur fraise des champs, c'est une couleur qui n'existe presque pas. Parce que c'est difficile d'être une fleur rouge. Rouge. Le rouge, c'est l'enfance. Je ne peux pas résister à cette couleur-là. Ça nous quitte jamais,  […]

lire la suite »


samedi 9 mars 2002

57. à bien y penser...

vortex_coeur

À bien y penser, je n'ai aucune chance d'échapper au vortex violet – rouge, me dis-je, après avoir lu une longue longue lettre de Nietzsche hier soir. Et puis je suis montée me coucher. J'ai fait un cauchemar. Il y avait une fête sur le toit de la maison. Il y avait plein de monde et on dansait. On  […]

lire la suite »


mercredi 13 mars 2002

60. alinea

groseilles

Le lendemain, je voulais dormir. La vision était tenace, elle ne s'effaçait pas. Alors je me suis levée du lit trop doux et rempli de petits fruits rouges. J'espère la pluie pour arriver à toucher du doigt le vrai monde du silence le plus pur. Et mettre enfin les yeux dans le bleu du ciel à midi  […]

lire la suite »


jeudi 14 mars 2002

61. sous la bienveillance bleu azur

nigrum.jpg

Aujourd'hui il fait beau, me disait Théo ce matin. Le ciel est bleu. D'un très beau bleu qui vous ronge à travers les volets. J'ai pas de volets mais c'est pour l'image, ça fait super classe. Je n'ai rien de vraiment précis à faire aujourd'hui. C'est peut-être pire que d'être overbooké après tout,  […]

lire la suite »


vendredi 15 mars 2002

62. comme un long ruban violet

Depuis des mois et des mois, j'écrivais fiévreusement, jour après jour. Mais comme je n'avais pas reçu les lettres pleines de riz promises par Théo, mon délire romanesque s'amplifiait en raison du fait que j'avais l'estomac presque toujours vide. Théo avait eu une idée dans sa dernière lettre : il  […]

lire la suite »


64. les enfants des étoiles

Le jour de mes premières funérailles, dit Théo, n'eut été le fait que j'étais déjà mort, je crois bien que je serais mort de honte. Au lieu de me mettre dans un cercueil comme tout le monde, mes parents ont préféré me donner des funérailles selon les rites de je ne sais trop quelle Premimère Nation  […]

lire la suite »


dimanche 17 mars 2002

65. il y avait aussi des oiseaux dans le même vortex que moi

penstemon_eriantherus.jpg

Je n'aurais peut être pas dû mettre autant de temps à me rendre compte qu'il fallait que je comprenne tout. J'étais toute petite au milieu de ces grandes choses qui m'entouraient mais elles me parlaient, elles me murmuraient la magnificence de leur secrets à découvrir. Les sourcils toujours  […]

lire la suite »


lundi 18 mars 2002

66. prendre des notes

vortex.jpg

Qu'est-ce que je disais ? Un jour, j'ai été emportée dans un vortex rocheux et les lutins m'ont posée sur le grand chêne à côté de Théo qui dormait de sa belle mort. Normalement je devrais écrire : l'histoire est terminée. Fin. Sauf que c'est pas vrai. Il reste des tas et des tas d'épisodes à  […]

lire la suite »


jeudi 21 mars 2002

69. soleil

karl_soleil.jpg

La genèse de l'art serait un certain désir de perfection, de voir à la perfection, dans un cerveau rempli d'énergies sexuelles. Plein. Est-ce l'effet de la neige qui tombe si abondante un jour de printemps ? La blanche beauté, un troublant désir, s'installe en moi progressivement avec la  […]

lire la suite »


vendredi 22 mars 2002

70. dragons

dragons_karl.jpg

Lecteur, j'ai oublié de te dire que le 15 juin 1583, Théo avait reçu un fax posté de Toronto. Un fax de Toronto, me dis-je ? Pas possible ! Et là, c'est Théo en personne qui le dit, lui aussi : Pas possible ! Je suis resté planté là quelque chose comme trois minutes 27, à me demander qui pouvait  […]

lire la suite »


dimanche 24 mars 2002

72. du gâteau au chocolat et de la confiture de pétales de roses

statue_blanche.jpg

La relation avec l'autre est tout à la fois exaltante et désespérante. On ne touche jamais que le corps qui se rapproche de soi, jusqu'à se brûler. Et puis il s'en va : pfshuiit.. On ne veut pas retenir. On veut la perfection. Comme une envie « irrésistible » que tout soit « parfait ». Samedi soir,  […]

lire la suite »


lundi 25 mars 2002

73. deuil

macke_portrait_with_apples.jpg

Preuve d'amour : je te sacrifie mon Imaginaire - comme on faisait la dédicace d'une chevelure. Ainsi peut-être (du moins le dit-on) accéderai-je à l'amour vrai. S'il y a quelque similitude entre la crise amoureuse et la cure analytique, je fais alors le deuil de qui j'aime, comme le patient fait le  […]

lire la suite »


mardi 26 mars 2002

74. alice

panier_de_legumes.jpg

Quand j'étais petite, ma tante Alice disait souvent qu'elle aurait aimé aller à l'école plus longtemps pour être capable d'écrire un livre. Ma tante Alice rêvait d'écrire son autobiographie. Alice était un peu folle... pas mal folle en fait. Elle racontait que quand elle était petite, son père  […]

lire la suite »


mercredi 27 mars 2002

75. comme une envie de rire

J'avais ri et ce n'était plus seulement l'enfant triste aux coups de porte-plume, qui allait, dans cette nuit, le long des murs : j'avais ri de la même façon quand j'étais petit et que j'étais certain qu'un jour, moi, parce qu'une insolence heureuse me portait, je devrais tout renverser, de toute  […]

lire la suite »


jeudi 28 mars 2002

76. de toute nécessité, flusher

Aujourd'hui j'ai envie de faire comme Karl, de flusher ÇA. Et je le ferai bientôt. Dans le Projet Flusher ÇA, il y a la Marginalia et Les Carnets rouges qui sont faits avec le bidule à flusher. Mais « ce n'est qu'un début, continuons le... » Tout de suite après, « j'attaque » l'accessibilité de  […]

lire la suite »


vendredi 29 mars 2002

77. il

Envie de partir à New-York demain matin, parce qu' « une insousiance heureuse » m'habite. Il se passe des choses, de bien drôles de choses qui ne laissent pas le choix de tout renverser, « de toute nécessité tout renverser ». Juste pour être fidèle à soi-même. Je me demande où il est passé.  […]

lire la suite »


samedi 30 mars 2002

78. full of passionate intensity

balisier.jpg

Je dormais. Il est entré dans la pièce et il a déclaré : « L'opéra n'est pas terminé tant que la grosse femme a pas chanté ». Elle est arrivée et elle a dit non mais ça va pas, tu t'emmêles les pinceaux ou quoi ? T'es supposé déclamer « Les Pâques à New-York » du père Cedrars. Il a dit Oups, scusez  […]

lire la suite »


Haut de page