avril 2001 (38)

dimanche 1 avril 2001

45. trois boîtes de mouchoirs et un éclat de rire

cerisier.jpg

En ce merveilleux matin du poisson d'avril, je suis tombée en plein dans la flaque d'eau de la Scribouilleuse.  J'y ai cru, moi, qu'elle fermait boutique, bouhouhou! snif! snif! Pas un autre journal qui ferme?  Je le supporterai pas.  Je songeais déjà au concept d'une page «post-mortem», une page lire la suite


46. ceci n'est pas un poisson d'avril

Dimanche premier avril, 17 heures.  Je sors acheter des fleurs.  Trois gros bouquets de 10 à 12 fleurs chacun : des jonquilles, les premières que j'achète cette année, des tulipes jaunes, et des tulipes roses encore en boutons. Avec ces fleurs et tous les beaux feuillages printanniers que le lire la suite


lundi 2 avril 2001

47. in the sun

i picture you in the sun wondering what went wrong and falling down on your knees asking for sympathy and being caught in between all you wish for and all you seen and trying to find anything you can feel that you can believe in May God's love be with you always May God's love be with you i know i lire la suite


mardi 3 avril 2001

48. ma chère Emma

lapin

Ma chère Emma m'a encore une fois posé mille et une questions. Hier matin, je citais un poème inspirant, des paroles de chanson, et je terminais sur ces mots : je reviendrai écrire If I find my own way...  ou quelque chose comme ça.  Je me sentais muette face à l'écriture de ce journal.  Muselée.  lire la suite


mercredi 4 avril 2001

49. ce maudit journal me porterait-il malheur ?

J'ai fini de lire Le Procès hier soir, très tard.  Mais c'est en soi une erreur de croire qu'on peut « finir » un livre pareil.  D'abord parce que ce roman est inachevé.  Et que je sais que je vais y retourner dès aujourd'hui pour revoir certains passages.  Et noter les gribouillages que j'ai fait lire la suite


jeudi 5 avril 2001

50. Calliope, Clio, Érato, Euterpe, Melpomène, Polymie, Terpsichore, Thalie et Uranie

estampe01.jpg

Lundi, j'ai essayé d'écrire quelques commentaires sur l'art de la citation [sur Teamania] pour répondre à des questions qui me sont souvent posées et en même temps m'éloigner un peu, me distraire de ce que je vis depuis la page 48. Il faut dire que ce texte mûrissait en moi depuis quelques jours.  lire la suite


vendredi 6 avril 2001

51. j'ai dit c'est beau. on va bien. tant mieux

Papaver_rhoeas1.jpg

Je suis comme engourdie.  Je ne ressens rien.  En m'appliquant à raconter ma journée d'hier, peut-être retrouverai-je la part de moi qui cherche à se terrer pour ne pas avoir trop mal ? Hier soir, je me suis couchée vers 22 heures 30, avec un mal de tête.  Ça revient trop souvent.  C'est peut-être lire la suite


52. i cleaned up the place

chouette

i sat on the stove  my ass burning up  you were sleeping like a plastic baby  at 5:43 in the morning  and a small pillow my aunt gave me said  "jingle bells."  i wonder how lonely paul celan was  when he drowned himself in the seine?  when sabbath comes  im gonna sell t shirts. (Joseph lire la suite


samedi 7 avril 2001

53. comme un sachet de myrrhe odorante

cerisier.jpg

Je sors du lit vers 8:00 heures et je me dis aujourd'hui je n'écrirai rien d'autre que le mot moi. moi moi moi et je l'ai fait. Pris le déjeuner. Un bain bouillant. Tant que cette vie m'enchantera autant qu'elle me donne la nausée je la chanterai. moi « Sur mon lit, pendant la nuit, je cherche lire la suite


54. comme une grappe de fleurs de henné aux vignes d'En-Guédi

papaver_nudicale.jpg

Je sors du lit à 18:00 heures. Quel drôle de samedi. J'ai dormi presque tout l'après-midi. Faudrait que je me secoue un peu. Je me sens toute engourdie. Ce qu'il y a de bien avec la sieste c'est que ça donne envie de dormir encore plus. Si je m'écoutais, je retournerais sous la couette jusqu'à lire la suite


dimanche 8 avril 2001

55. la grande table du fond, près de la cuisine

Chrysanthemum_leucantheman1.jpg

J'ai encore dormi trop longtemps ce matin. En me couchant, vers 2:30 heures, je me suis dit : fatiguée ou pas, à 8:00 heures je suis debout. Mais non. J'ai redormi jusqu'à 13:00 et plus. Une vraie marmotte. Il va falloir que je bouge un peu car j'ai une montagne de lessive à faire. Encore des lire la suite


lundi 9 avril 2001

56. j'aime pas me faire regarder à la loupe

Cichorium_intybus1.jpg

Lundi. Fait encore gris. Qu'est-ce que je fais encore ici, moi ? Je sais. Faut que je colle une fleur dans la marge ! C'est fait. Elle est bien belle cette cichorium intybus. Bien belle. J'aimerais mieux cultiver des vrais fleurs dans un vrai jardin. Mais y'a encore pas mal trop épais de neige sur lire la suite


mardi 10 avril 2001

57. connaissez-vous Delphine Bluebird?

delphiniumbluebird.gif

La fleur d'aujourd'hui, je l'ai d'abord choisie pour son nom.  Un peu aussi parce qu'elle est jolie, ...mauve, avec un beau coeur jaune poussin soyeux et avec quelques gouttes de rosée sur ses pétales. Mais surtout pour son nom. C'est très beau, delphinium. J'imagine que c'est à l'origine du prénom lire la suite


mercredi 11 avril 2001

58. je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux

Scrib3.JPG

J'ai peur.  Je ne l'ai pas encore dit ?  Oui, j'ai peur.  Je suis même morte de peur.  Pour exorcicer les pensées sombres et la terreur, c'est tout ce que j'ai trouvé : dormir le plus possible.  Moyenne de 15 heures par jour pour hier et aujourd'hui.  J'espère en faire autant demain.  Cet lire la suite


jeudi 12 avril 2001

59. je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment la princesse perdit son mouchoir

Scrib3.JPG

J'ai si bien dormi cette nuit.  Déjà dix heures?  Et je m'endors encore.  À part écrire au sujet de cette peur qui me ronge, je n'ai plus rien à confier à ce journal.  Quand j'aurai terminé de raconter ce conte, je crois bien que je fermerai boutique.  D'ici là, il reste encore quelques épisodes. lire la suite


60. je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment la princesse perdit son cheval et ses beaux habits

Scrib3.JPG

J'ai passé presque toute la journée du 12 avril 2001 à dormir.  C'est si bon dormir.  Quand je suis entrée dans mon lit, ce matin, il faisait soleil.  Et à l'heure qu'il est, le ciel est tout gris foncé, il a plu et le temps est à l'orage.  Et quoi encore?  Pourquoi on y tient tant que ça à parler lire la suite


vendredi 13 avril 2001

61. je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment la princesse devint gardienne d'oies

Scrib3.JPG

Je reviens ici ce matin juste pour finir de raconter ce conte.  J'ai pris cet engagement.  Et je le respecterai jusqu'au dernier mot. Et je raconterai comment il se fait que la princesse devint gardienne d'oies.  Et le pire, c'est le sort qui fut réservé à son pauvre cheval qui savait parler, et lire la suite


62. un conte [la suite]

Scrib3.JPG

Je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment la princesse passait ses journées aux champs Le lendemain matin, quand la princesse, en compagnie du Petit Conrad, passa sous la porte sombre pour mener paître les oies, elle ne put s'empêcher de dire : « Ô Falada, comme lire la suite


63. un conte [la suite]

hope.jpg

Je préfère être gardienne d'oies dans un conte merveilleux et raconter comment se termina l'histoire de la princesse Très surpris et fâché d'entendre cette histoire, le vieux roi odonna à Petit Conrad de reprendre son travail dès le lendemain matin.  Mais comme il voulait voir de ses propres yeux lire la suite


samedi 14 avril 2001

64. un conte [la suite]

forget02.jpg

Le conte de la gardienne d'oies est-il terminé? Pas du tout ! Mais, j'aimerais bien répondre que oui. Il reste deux problèmes à résoudre avec ce conte : deux des transformations doivent revenir à leur état initial, sinon, le conte ne sera jamais terminé, autrement dit, le prince et la princesse ne lire la suite


65. aveu pascal

myosotis.gif

Un aveu : j'aime bien la fête de Pâques. Pourquoi ? Ça, ça serait long à raconter. A-t-on aimé la lecture du conte de la gardienne d'oies ? Moi, oui. Mais je n'ajouterai pas de nouvel épisode ce soir. Envie d'une petite pause. Et de retrouver bientôt le simple journal de Script qui ne raconte pas un lire la suite


dimanche 15 avril 2001

66. mon cher printemps

thetreeoforgiveness.jpg

Journée ensoleillée.  Journée magnifique pour un dimanche de Pâques.  Après un hiver qui aura duré beaucoup trop longtemps pour une passionnée de soleil comme moi, ce jour annonce vraiment le retour du printemps.  La chaleur.  La vie.  Et l'amour.  Les grands arbres se recouvrent de bourgeons.  La lire la suite


lundi 16 avril 2001

67. un conte [la fin]

portraitdemariazambaco.jpg

Le conte de la gardienne d'oies aura-t-il la chance d'avoir une fin ? Plus que quatre jours à attendre avant mon rendez-vous à la clinique de radiologie. J'ai pas envie d'y aller. J'imagine que je n'ai pas le choix. Bizarrement, je n'ai plus du tout peur. À vrai dire, je n'y pense même plus.  lire la suite


mardi 17 avril 2001

68. un conte [la fin]

la Poésie_Mucha

Le jour où Script reçoit des dizaines de fins possibles pour le conte de la gardienne d'oies C'est magnifique. Je ne sais plus où donner de la tête. Les chapitres à rajouter à ce petit conte m'arrivent de partout. Je suis si émue. Je ne croyais pas que mon invitation lancée comme ça, sans trop y lire la suite


69. un conte [la 2e fin]

Scrib3.JPG

Le jour où Script reçoit des dizaines de fins possibles pour le conte de la gardienne d'oies... Scène I, prise 2, clac: Ce soir, je poursuivrai donc l'édition de la fin du conte de la gardienne d'oies. Le texte qui suit est écrit par l'une de mes collègues et néanmoins amie ou voisine de journal lire la suite


mercredi 18 avril 2001

70. un conte [la 3e fin]

Scrib3.JPG

Le lendemain du lendemain du jour où Script reçut des dizaines de fins possibles pour le conte de la gardienne d'oies... Scène I, prise 3, clac Après avoir dégusté une autre fois les deux épisodes « fin du conte » écrits par Marylène (p.68) et Azulah (p. 69), hier soir, j'ai passé la nuit à rêver lire la suite


jeudi 19 avril 2001

71. la nuit

night_burne.jpg

On veut savoir comment je passe le nuit avec la peur qui « se vautre sur moi » et moi sur elle ? Voilà que le conte de la gardienne d'oie est terminé. Certains diront : pas déjà ??? et d'autres pousseront un grand soupir de satisfaction. Sauf que moi cela ne m'arrange pas que ce soit terminé, parce lire la suite


72. la nuit [bis]

camellias.jpg

La nuit, elle eut une peur bleue. Le jour après, elle reçut des roses roses et un ange Une autre journée, la dernière, se termine. Demain, Script mettra le premier pied dans l'engrenage médical. Beurk. Elle déteste cette idée et refusera dorénavant de se laisser dominer par la peur. Au réveil, une lire la suite


samedi 21 avril 2001

73. les chèvres

syringavulgaris.jpg

Les chèvres sont pas toutes en train de brouter la tête coupée dans les prés Je mange un gros morceau de pain à l'érable et aux pacanes. Ce qui fait que j'ai les doigts et la bouche bien collants. Faut pas s'en faire, on finira tous six à douze pieds sous terre. On le sait. Mais on veut pas le lire la suite


dimanche 22 avril 2001

74. les questions

uarehere.jpg

Les questions à propos de ce journal surgissent souvent, curieusement, quand je reprends l'écriture de fiction. Je ne comprends pas ce qui se passe.  D'où origine le besoin d'écrire dans ce journal. Pendant plusieurs jours, j'écris et je n'y pense pas et à un moment donné, je me pose et repose la lire la suite


mardi 24 avril 2001

75. dorénavant

coquelicot2.jpg

Dorénavant j'écrirai sous le signe du coquelicot, bien cachée dans le bleu du ciel [Lady A.] Demain à l'aube, je rencontre la lame froide du bistouri. Brrr. Si elle ne charcute pas trop mon couvrez-ce-sein-que-je-ne-saurais-voir, je pourrai écrire correctement. Mais pas trop longtemps à la fois. lire la suite


jeudi 26 avril 2001

76. sursis

notes du mercredi 25 avril, je me souviens que « née sous le lys j'ai grandi sous la rose » et que mon pays ne me ressemble pas je me souviens que j'en ai pas j'ai la terre et l'eau et les oiseaux et le bleu du ciel les arbres les poissons je me coucherai dans les branches d'un chêne sur un lit de lire la suite


vendredi 27 avril 2001

77. où donc ai-je mis

camellias.jpg

Depuis mercredi, il me semble que les questions qui concernent ma santé ont pris de la légèreté. Comme des voiles de bateau, elles se sont gonflées et pris le large. Peut-être est-ce là un effet de la répétition générale improvisée qu'a été cette visite au docteur Bistouri. Faut avouer que ça m'a lire la suite


samedi 28 avril 2001

78. quand est-ce qu'on mange des bananes ?

bananes

Pas fait grand chose de ma journée d'hier. Ça c'est pas vrai. Ma journée, elle a été douce et bien remplie. Pour commencer, avouer que je ne suis pas allée dévaliser de librairie. Parce que, après avoir jeté un coup d'oeil aux livres qui s'empilent partout dans mon petit home, j'ai compris que je lire la suite


79. le journal n'a pas échappé à la règle

berberes.gif

J'étais loin de me douter que la nouvelle mise en page du journal avec des cadres [frames] aurait autant de conséquences. Me voilà forcée de tout reprendre depuis le début. Sans blague. Et une page à la fois. L'enfer ! On change de sujet ? Je sais pas ce que le monde fait à cette heure-là [vers lire la suite


dimanche 29 avril 2001

80. un dimanche

les chenilles de Grosse fatigue

Un dimanche où Script se consacre à son journal et autres trivialités Hier, je faisais la triste découverte des liens qui ne mènent plus nulle part, des marges en double et des pieds de page inutiles partout dans le journal, depuis que j'ai placé des cadres. Mais qu'est-ce qui m'a pris de faire ça ? lire la suite


lundi 30 avril 2001

81. quoi de mieux

cahiers

Quoi de mieux en ce merveilleux lundi matin pluvieux que de raconter une première histoire de Glooskap ? Mais avant de commencer, il faut que je finisse de réparer le mois de février et après, que je révise entièrement le calendrier de l'Hiver 2000-2001. Ensuite, retour à ce journal avec la première lire la suite


82. quand un lundi matin pluvieux

cerisier.jpg

Quand un lundi matin pluvieux se transforme en journée ensoleillée, et que les bourgeons éclatent... Ce fut le cas aujourd'hui. Commencée avec de la pluie, la température s'est transformée pour monter jusqu'à 23 degrés. Un vrai record selon la grande Jocelyne, ma météorologue préférée. Alors, avec lire la suite


Haut de page