6 juin 2001

Bonjour Script,

Mon oeil. Les détours ne préparent qu'un chemin qui valait la peine d'être pris, mais dans ce sens.

Je ne suis pas sûr que Script ait été seule sur ces pages. Parce qu'elle ne parlait pas d'elle même. Pas toujours. Elle parlait des autres, des fleurs et des autres choses. Parler du Reste le fait exister, avec son image déformée à travers la loupe de tes pensées déroutantes et provocantes. Tu prendrais de la place? où? Il y a tellement de blanc sur toutes ces pages. Il se dilue et résiste au noir des mots, aux pattes de mouches qui se tortillent ça et là. Pattes de mouches. L'autre jour alors que je faisais la leçon au mot «disjonction» qui se faisait la malle sur ton site web; je lui ai demandé, pour voir, ce qui ne lui plaisait pas dans mon mail que je tentais d'écrire:

- Et bien, pourquoi veux tu partir ?

- C'est mieux là bas...

- Qu'est-ce qui est mieux ? Tu n'es pas bien ici?

- Si mais...

- Si mais quoi ?

- Si mais... là-bas il y a le miel...

- ???

- Oui, il y a le miel. Toi tu voulais me mettre entre "une" et "maladive". Ça ne me plaisait pas!

- Quoi ça ne te plaisait pas? «Une disjonction maladive» c'est une très belle expression! Ça crisse sous la dent! Et j'ai bien mis 1 seconde pour la trouver cette expression. En plus elle résume bien la situation non? C'est dans le contexte !

- Oui oui, ca tient la route tout ça mais bon, il faut bien voir que j'ai été prendre un thé sur Script_ O.Centris et...

- Et QUOI? Crache le morceau bon dieu !

- Et... benh... comment dire... il pousse des fleurs là-bas...

- Oui je sais, et alors ?

- Qui dit fleurs dit abeilles et bien sûr, en fouillant un peu, on trouve le miel caché entre les pages, sur les mots tout collants de miel-bonheur...

- T'es miel addict c'est ca hein ?

- Non non, mais bon j'y goute souvent et c'est tellement délicieux que je me suis laissé convaincre de me placer entre «indescriptible» et «de céramique».

- Une «indescriptible disjonction de céramique»??? Mais c'est quoi ça ?

Indescriptible disjonction de céramique : Nom Féminin avec des adjectifs autour qui l'aiment bien. Une indescriptible disjonction de céramique c'est quand deux choses sont séparées mais que le vide n'y suffirait pas. On a donc décidé d'y construire quelque chose entre les deux, quelque chose de solide et de pas poreux. Alors on a mis de la céramique. Parce que c'est le matériau de la nuit des temps et que ça donne pas un mauvais goût aux aliments. Les deux choses se regardent, l'oeil en coin, séparées par la céramique qui se tord le ventre tellement ça la fait marrer de se rendre indescriptible. Et puis, finalement, si elle était descriptible cette disjonction on ne parlerait que d'elle ce qui, il faut bien le reconnaître, est en train de se passer dans cette définition. Ce n'est pas tant la disjonction qui est importante mais les deux choses qui se trouvent disjointes. On croit toujours que l'important est ce qui sépare ou ce qui rassemble. Mais ce sont les choses qui sont séparées ou assemblées qui comportent le sens.

Depuis, j'ai attaché «disjonction» à mon bureau, sur le bord droit. De temps en temps il me tire la langue car il est pas content. J'aime pas être un tortionnaire avec les mots alors pourrais tu prendre la garde de la "disjonction" s'il-te-plaît? Ça me rendrait un fier service parce qu'il est insupportable ce mot, surtout avec moi. Je lui ai jamais rien fait mais là, je m'en sors plus. Si tu pouvais le caser entre «indescriptible» et «de céramique» je pense qu'il serait heureux et qu'il se tiendrait à carreau.

Finalement, tu as raison. Tu n'es plus seule sur ces pages. Les mots sont vivants et dévorent le miel du sens de ta création.

Jack


Retour au journal : billet 118, le 6juin 2001